L’hippodrome de Rambouillet (Yvelines).

L’hippodrome de Rambouillet, également appelé « hippodrome de la Villeneuve » est un champ de courses situé en bordure de la forêt à Rambouillet (Yvelines).


Les premières courses organisées sur l’hippodrome  de la Villeneuve datent de 1890 lors d’une unique réunion le 6 octobre. Le programme est alors consacré uniquement aux chevaux d’obstacles.  Il faut attendre l’année suivante pour assister aux courses de plat. Jusqu’en 1913, le calendrier des courses ne comporte que trois réunions.

En 1898, les dirigeants décident l’aménagement de tribunes et achètent celles de la Société des courses de Berck-sur-Mer.

En 1914, guerre oblige, l’activité hippique de Rambouillet est mise en sommeil pendant six ans. À la reprise des courses, en 1921, les statuts ont changé. En effet, la nouvelle Société des courses de Rambouillet s’est constituée sous forme de société anonyme dont le gérant était Jean Savard, un mécène comme les courses n’en ont plus. L’hippodrome est alors en location.

Pendant la Seconde guerre mondiale, les réunions sont encore annulées et ne reprennent qu’en 1945.

Trois ans plus tard, la Société de Sport de France devient propriétaire du terrain qui appartenait en partie à Jean Savard. Dès lors, les destinées des Sociétés de Rambouillet et du Sport de France sont étroitement  liées. Celle-ci  met gracieusement à la disposition de la Société de Rambouillet son hippodrome et assure également la gestion et l’organisation des réunions de courses. Créé par deux sociétés d’amateurs, Rambouillet se devait d’être l’hippodrome des amateurs.

Les disciplines de plat, d’obstacle et de trot y sont alors pratiquées avec des courses réservées aux amateurs du Club des Gentlemen-riders2 pour le galop et du Club des Gentlemen du Trotting3 pour le trot.

Pour une meilleure exploitation de ses sites, la Société de Sport de France décide, en 1991, de consacrer l’activité des courses organisée sur l’hippodrome de Rambouillet à la spécialité du trot, en y développant des courses réservées aux professionnels de cette discipline.

Hippodrome de Rambouillet, carte maximum, Paris, 24/06/2017.

En fusionnant avec d’autres sociétés mères du galop, la Société de Sport de France devenue France Galop décide, en 1996, de se séparer de l’hippodrome de Rambouillet.

La Société d’Encouragement à l’élevage du Cheval Français, devenue propriétaire de l’hippodrome, établit une convention tripartite précisant les rapports entre les trois partenaires que sont la Société des courses de Rambouillet, la Ville, très impliquée avec M. Larcher dans le succès de l’hippodrome, et elle-même.

Il y a actuellement neuf réunions de courses de trotteurs dont une Premium. De très bons chevaux et les meilleurs entraineurs et drivers viennent courir sur l’hippodrome de la Villeneuve.

Depuis 1949, la présidence de la Société des Courses a été assurée par : le marquis de Jumilhac ; le général  de Saint-Didier ; Ferdinant Riant ; le colonel Poirier ; François Vorimore ; Eric Poisson et depuis 2016 Bernard Marie.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.