Les vignobles de Champagne.

Le vignoble de Champagne est un vignoble français situé sur le territoire de l’ancienne province de Champagne. Il s’étend principalement en région Grand Est (Aube, Marne), mais aussi sur les départements voisins de l’Aisne et de Seine-et-Marne, en partie issus de cette province.

Le vin le plus connu de cette grande région viticole est le renommé vin de Champagne (ou tout simplement champagne). Cependant la Champagne ne produit pas seulement du vin de Champagne, on y trouve aussi des vins plus classiques comme le rosé des Riceys, ou encore des vins rouges, blancs et rosés, autrefois appelés « vins nature de Champagne » et qui depuis 1974, date d’obtention du label AOC, sont appelés coteaux-champenois. Ils sont les descendants des vins tranquilles qui concurrençaient les vins de Bourgogne.


Vignobles de Champagne, carte maximum, Epernay, 24/05/2003.

Le vignoble de Champagne a une longue histoire. On considère que sa création définitive est due aux abbayes bénédictines de Saint-Pierre-aux-Monts à Châlons-en-Champagne et de Saint-Pierre d’Hautvillers. En effet, cette dernière fut créée en 650 par l’archevêque de Reims saint Nivard. Elle deviendra alors propriétaire de nombreuses parcelles de vignes, mais surtout c’est dans cette abbaye que dom Pérignon mettra au point, au XVIIe siècle, le cœur de la méthode champenoise.

La grande charte champenoise, donnée en 1114 par Guillaume de Champeaux, évêque de Châlons, est considérée comme l’acte créateur de ce vignoble.

Depuis 1974, les vins tranquilles ont obtenu une AOC sous le terme de coteaux-champenois, mais ces vins, issus des mêmes cépages, sont produits en faible quantité, car ils entrent en concurrence, au niveau des terroirs comme des raisins, avec le champagne effervescent ; de ce fait leur prix est plutôt élevé.

L’élaboration du champagne nécessite l’assemblage de plusieurs cépages de la famille des pinots. Les trois principaux utilisés sont :

  • le chardonnay (raisin blanc, 29 % de la surface plantée, qui donne un vin frais et délicat) ; un champagne exclusivement élaboré à partir de ce cépage, que l’on retrouve dans la région des Côtes des Blancs, est appelé « blanc de blancs » ;
  • le pinot noir (raisin noir à pulpe incolore, 39 % de la surface plantée, donnant toutefois un jus blanc car les peaux n’ont pas le temps de teinter le jus lors du pressage et qui donne un vin charpenté et au bouquet fin) ;
  • le pinot meunier (raisin noir à pulpe incolore lui aussi, un peu plus tardif que le pinot noir, 32 % de la surface plantée, qui donne un vin proche du pinot noir mais plus fruité et une aptitude de garde plus réduite).

Ainsi donc, le plus célèbre des vins blancs est majoritairement issu de raisins noirs.

S’y rajoutent des cépages traditionnels (surfaces très limitées, quelques hectares) :

  • l’arbane ;
  • le petit meslier ;
  • le pinot de juillet ;
  • le pinot gris vrai (appelé dans l’histoire du vin de Champagne « fromenteau ») ;
  • le pinot blanc vrai.

Rendement : 160 kilogrammes de raisin produisent 102 litres de moût, qui après les pertes en vinification (1,5 %) et au dégorgement (0,5 %), donneront 100 litres de vin commercialisable, soit 133 bouteilles de 75 cl.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.