Les remparts du Quesnoy (Nord).

Le Quesnoy, aurait été fondé vers 1150, par Baudouin IV, une place forte pour assuré la défense de la partie sud de son comté. C’est de cette époque que date les premières fortifications de la ville, à cette époque Le Quesnoy est une résidence princière fort appréciée. Ces fortifications seront remaniées à plusieurs reprise au cours des siècles suivant.

C’est après l’éléction de Charles Quint, sous la domination Bourguignonne, que la ville devient une place forte sur la frontière, afin de protéger les Pays Bas. Sont édifiés des bastions modernes avec remparts terrassés.

C’est au XVIIème siècle, que la ville redevient française, Louis XIV confie à Vauban le soin de remanier les fortifications. Le Quesnoy connu par la suite quatre sièges important, preuve de sa situation stratégique. C’est à cette époque que la ville devient essentiellement une ville de garnison, ce qui explique les nombreux bâtiments militaire.

Les remparts Vauban, ont donc en partie intégrés, les remparts de Charles Quint. Le plan des remparts, est un plan en étoile caractéristique, avec ses bastions, et demi-lune protégeant les murs droits.

Le Quesnoy, carte maximum, 1/06/1957.

Huit bastions, quatre portes, escarpes et contrescarpes, constituent les éléments principaux des remparts. Les douves sont séparées en plusieurs sections grâce à des bâtards d’eau, afin de pouvoir mieux contrôler leur mise en eaux . Deux “étangs” sont conçus, réserves d’eau pour la mise en eau des remparts.

Les murs sont fait de remblais couverts de briques, à la base est en grès. Les murs sont ponctués de “boutisse” sorte de poutres de pierre pénétrant dans le remblais afin de solidifier le mur, et mieux propager les ondes de choc en cas d’attaques.

De nombreux tunnels sont aménager dans les remparts, ils permettaient une circulation plus rapide, mais aussi servaient de contre mine.

Les remparts sont aujourd’hui quasiment complet, et permettent de se faire une idée de l’ampleur des fortifications d’une ville .

Le quesnoy, essais de couleur

Toujours en cours de restauration les remparts sont devenus un lieu de promenade apprécié des quercitains.

Les remparts du Quesnoy, flamme spécimen Secap.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Art, histoire & littérature, Youtube.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.