Les remparts de Brouage (Charente-Maritime).

Dans les temps anciens, le site s’appelait Broadga. Les navires appréciaient le “plus beau havre de France” abrité grâce à la presqu’île de Brou qui signifie vase, boue.

Samuel Champlain est né à Brouage entre 1567 et 1570, d’une famille protestante. Ce navigateur avisé, aux ordre du roi Henri IV, colonisa une partie du Canada. Parti de Honfleur (Normandie) en 1608, c’est lui qui fonda Québec. Brouage est la ville mémoriale de l’amitié franco-québécoise.

Dès le Moyen Âge, Brouage joue un rôle commercial important. Le bourg est la capitale euopéenne du sel. Recueilli dans les marais salants voisins (8000 ha), il est expédié surtout en Flandre et en Allemagne. Le siège de La Rochelle (1628) fait de Brouage l’arsenal de l’armée royale. Richelieu chargera l’ingénieur picard Pierre d’Argencourt d’en reconstruire les fortifications. Au terme de dix ans de travaux, la cité peut entretenir une garnison de 6000 hommes et constitue la plus forte place de la côte atlantique. À la fin du 17ème siècle, Brouage connaît une période de déclin. Le rétablissement de l’enceinte de La Rochelle et la fondation de Rochefort lui enlèvent une part de son rôle militaire. Vauban entreprend cependant de renforcer ses remparts, mais le havre s’envase et les marais salants passent à l’état de marais gâts, générateurs de fièvres.

Remparts de Brouage, carte maximum, Brouage 15/10/1955.

En 1659, Louis XIV aime Marie Mancini, la nièce de Mazarin. Ils ont vingt ans et veulent se marier. Mais le cardinal désire sceller la paix avec l’Espagne par un mariage du roi et de l’infante Marie-Thérèse. C’est à La Rochelle que Marie apprend l’entente du mariage espagnol de Louis. Du 4 septembre au 30 décembre, elle vient cacher son chagrin à Brouage dont son oncle est gouverneur. Louis épouse l’infante à St-Jean-de-Luz. Sur le chemin du retour, il fausse compagnie au cortège et gagne Brouage. Il s’installe dans l’ancienne chambre de Marie et arpente le rempart et les grèves, en soupirant après sa fiancée perdue.

Brouage, surchargé 10F CFA (Réunion).

Bâtis de 1630 à 1640, les remparts constituent un excellent exemple de l’art des fortifications avant Vauban. Dessinant un carré de 400 mètres de côté, ils sont défendus par sept bastions, eux-mêmes munis d’échauguettes. Deux portes s’y ouvraient : la porte Royale et celle de Marennes. Le côté Nord formait le front de mer, donnant sur le havre, aujourd’hui réduit à un chenal. La place d’armes se trouvait au Sud, près des casernes. Le rempart Ouest était protégé par une demi-lune, détachée de la courtine.

Remparts de Brouage, épreuve de présentation.

On peut parcourir presque entièrement le sommet des remparts, couvert d’herbe. La disposition de la place forte apparaît nettement, tandis qu’une vue étendue se développe sur le marais, les iles d’Aix et d’Oléron.

Ses voûtes de brique et pierre très bien restaurées se fondent à l’ensemble de la ville. À côté, s’élève l’ancienne tonnellerie.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, Youtube, FR3.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.