Les congés payés (1936).

Les congés payés désignent les périodes de congé au cours desquelles le salarié est payé par l’employeur en raison d’une obligation légale dans certains pays, les congés payés sont une innovation sociale majeure reconnue dès le début du XXe siècle dans des conventions collectives en Allemagne.

Les congés payés ont été introduits en 1905 en Allemagne, en 1910 en Autriche-Hongrie et dans les pays scandinaves, dans les années 1920 et au début des années 1930 en Tchécoslovaquie, Pologne, Luxembourg, Grèce, Roumanie, Espagne et Portugal.

Instaurés en France le 20 juin 1936 et en Belgique dès le 27 juin suivant, cette législation sociale est en France liée à l’avènement du Front populaire.

Au niveau mondial, un nombre croissant de personnes bénéficie de congés payés puisque, selon l’Organisation internationale du travail (OIT), on comptait 3,5 milliards de bénéficiaires à la fin des années 1980 et 4 milliards à la fin du deuxième millénaire.

Congés payés, carte maximum, Paris, 30/09/2000.

Au début du XXIe siècle, les congés payés existent dans de nombreux pays.

L’idée de vacances payées naquit dans les années 1920. En France, il existe des exemples d’initiatives à cette époque, notamment sous l’inspiration allemande. C’est ainsi qu’en Alsace, les deux-tiers des employés bénéficient déjà de congés payés en 1936. Léon Blum écrivait alors des articles pour « L’Information » et cette initiative qui l’intéressa vivement. Ce fut sans doute l’un des germes de cette révolution culturelle que fut la création des congés payés.

Le 20 mai 1965, André Bergeron, secrétaire général du syndicat Force ouvrière, obtient un accord avec le conseil national du patronat français pour passer à quatre semaines. Les gouvernements de Charles de Gaulle et Georges Pompidou rechignent à présenter un projet de loi, qui est voté à l’unanimité par l’assemblée 2 mai 1968. Cependant, à la suite des événements de « Mai 68 », la promulgation n’a lieu que le 17 mai 1969.

Le passage à cinq semaines est réalisée par une ordonnance du 16 janvier 1982 du Gouvernement Pierre Mauroy, considérée comme faisant partie des « Lois Auroux ».

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.