Les automobiles Mazda.

Mazda Motor Corporation (マツダ株式会社, Matsuda kabushiki gaisha) est un constructeur automobile japonais, connu notamment pour la production en série d’un véhicule équipé par un moteur rotatif (type moteur Wankel) au lieu de pistons conventionnels, qui sera développé dans les années 1960, puis proposé sur son coupé sportif Cosmo de 1967. Cette technologie, adoptée par des constructeurs tels que Citroën, Mercedes et NSU, sera peu à peu abandonnée sauf par Mazda qui la proposait encore jusqu’en 2011 dans son coupé RX-8. Mazda a remporté les 24 Heures du Mans en 1991 avec une voiture équipée d’un moteur Wankel, la Mazda 787B.


Le 30 janvier 1920, Jūjirō Matsuda fonde l’entreprise Toyo Cork Kogyo Co., Ltd, qui fabrique des bouchons de liège utilisés par une industrie vinicole alors en pleine expansion dans l’archipel nippon.

En 1921, la société acquiert l’Abemaki Tree Cork Company.

L’entreprise change son nom en Toyo Kogyo Co., Ltd en 1927 et se lance dans la fabrication de machines-outils, puis à une première voiture en 1931, la Mazda-Go, une voiture à trois roues (triporteur semblable à un rickshaw) commercialisée en Chine et en Inde4. Toyo Kogyo produira également des armes pour l’armée japonaise tout au long de la Seconde Guerre mondiale, notamment la série des fusils Type 99.

La société adopte officiellement le nom de Mazda en 1934. Il trouve sa  double origine dans la prononciation japonaise du patronyme de son fondateur, Jujirō Matsuda, ainsi que dans le nom d’une divinité de la Perse antique, Ahura Mazdâ.

En 1960, la marque lance sa première voiture de tourisme, la R360, et change de logo pour adopter un M stylisé. Cette entrée dans le marché de la voiture de tourisme fait suite au People’s Car Plan, un programme du ministère de l’Industrie encourageant les constructeurs automobiles à se lancer dans la production de petites voitures.

En 1962, Mazda ouvre une usine d’assemblage de ses véhicules en Corée du Sud, puis en 1963, une autre usine d’assemblage en Afrique du Sud.

À la fin des années 1960, Mazda s’intéresse au moteur Wankel dont il a acquis la licence en début de décennie et le proposera sur son coupé sportif Cosmo de 1967. Cette technologie, adoptée par des constructeurs tels que Citroën et NSU, sera peu à peu abandonnée, sauf par Mazda qui la proposait encore dans son coupé RX-8 jusqu’en 2011. Mazda a remporté les 24 Heures du Mans en 1991 avec une voiture équipée d’un moteur Wankel quadri-rotors, la Mazda 787B, devenant la première marque japonaise à s’être imposée dans la Sarthe.

En 1979, Ford rachète un quart du capital de Mazda.

Une coentreprise, Auto-Alliance, est créée avec Ford, pour coupler leurs plateformes de production. Plusieurs modèles sont alors produits par Mazda et commercialisés par Ford, et vice-versa.

En 1987, Mazda ouvre une usine de production aux États-Unis, à Flat Rock dans le Michigan. En 1992, Ford rachète 50 % de l’usine.

En avril 1996, Ford monte au capital de Mazda en allongeant 486 millions de dollars, totalisant 33,4 % des parts, ce qui lui confère une minorité de blocage et la place de premier actionnaire. Le contrat prévoit également que le président de Mazda, Yoshihiro Wada, doit céder sa place à Henry Wallace, un homme de Ford. Ford a renforcé sa prise de capital alors que la marque japonaise traversait une crise financière aiguë, liée entre autres à sa principale usine, Hofu, dans laquelle la société avait lourdement investi, mais dont les capacités de production manquaient d’adaptabilité. En 1996, Mazda ne produit plus que 800 000 véhicules, contre 1,4 million en 1990.

Avec ses propres difficultés financières et sa quasi-faillite entre 2008 et 2010, Ford s’est à son tour peu à peu retiré jusqu’à n’avoir plus que 2,1 % d’actions Mazda en 2014.

À partir des années 2010, Mazda s’inspire du Kodo design (forme élancée de l’animal en mouvement) pour dessiner la forme de ses nouvelles voitures. À partir de 2015, tous les concessionnaires européens de la marque ont signé un nouveau contrat pour restructurer leurs centres de concession selon les nouvelles directives de la maison mère.

En avril 2015, Toyota annonce un partenariat avec Mazda dans lequel le leader automobile s’inspire du modèle Demio de Mazda pour les nouveaux modèles de la gamme Scion. En août 2017, Toyota annonce un partenariat avec Mazda, par lequel il prend une participation de 5 % dans ce dernier. Ce partenariat vise également à construire ensemble deux usines aux États-Unis pour 1,6 milliard de dollars. Ce partenariat porte également sur le domaine de la voiture électrique. La nouvelle voiture électrique de Mazda contient un moteur électrique de 143 ch à 4 500 tr/min alimenté par une batterie au lithium-ion de 35,5 kWh.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.