L’érythrite.

L’érythrite est une espèce minérale composée d’arséniate hydraté de cobalt de formule Co3(AsO4)2·8H2O. Elle forme une série continue avec l’annabergite et une autre avec l’hörnésite. Elle fait partie du groupe de la vivianite (annabergite, érythrite, kottigite,Vivianite). Elle peut contenir des traces de : Ni;Mg;Zn;Ca;Fe.

Les cristaux d’érythrite ont de tout temps été très recherchés comme le fait remarquer Jean-Baptiste Romé de L’Isle en 1767 : «  Fleurs de Cobalt striées comme l’amiante, dans une matrice de quartz blanc cristallisé, avec fleurs de Cobalt superficielles, d’Annaberg. Les fleurs striées sont très-rares dans le pays même, où on les paye au poids de l’or. »


Décrite par François Sulpice Beudant en 1832, à partir des échantillons des mines de Chalanches, d’Allemont, en Isère (France). Du grec “erythros” = rouge, en allusion à sa couleur.

La révision de cette espèce a amené l’IMA à déplacer le topotype à Bou Azzer, Anti-Atlas, Maroc où les échantillons sont plus nombreux.

Les minéraux du groupe de la vivianite ont des structures très similaires. le groupe est nommé d’après l’espèce la plus commune : la vivianite. Ce sont en général des minéraux très colorés. La formule générale pour le groupe est X3 (AO4) 2-8 (H2O), où X peut être un ion bivalent (+2) métallique tel que le cobalt, le nickel, le zinc, le fer, le magnésium ou le manganèse ; A peut être soit le phosphore soit l’arsenic. La structure est composée de couches de la molécule AO4 tétraédrique liées à la molécule X (O, H2O) octaèdre. La liaison entre les couches est faible et produit des clivages micacés.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.