L’école française d’Athènes.

L’École française d’Athènes (EfA) ou l’École française d’archéologie d’Athènes est un établissement universitaire français, situé 6, rue Didotou à Athènes en Grèce, dont le but est de promouvoir l’étude de la langue, de l’histoire et des antiquités grecques. Elle fait partie du Réseau des Écoles françaises à l’étranger.

Créée en septembre 18461 sous la Monarchie de Juillet, par le ministre de l’Instruction publique d’alors : Narcisse-Achille de Salvandy. L’école est un produit du philhellénisme et de la volonté de la France de se rétablir en Orient. À la fin du XIXe siècle, elle s’illustre en lançant plusieurs grands chantiers archéologiques dont ceux de Délos et Delphes.

Aujourd’hui encore, elle est la principale institution, aux côtés du service archéologique grec, chargée de l’étude et de l’entretien des sites archéologiques de Délos, Delphes, Thasos, Malia, Argos, Philippes, Dikili Tash, en Grèce, et Amathonte à Chypre.

De sa création jusqu’à nos jours, ses chercheurs, recrutés pour un an renouvelable trois fois au maximum (pour un séjour total de quatre ans) et issus d’une sélection rigoureuse, ont dû faire face aux aléas de l’histoire (guerres mondiales, régime des colonels) et au développement du tourisme de masse.

Le décret no 85-1068 du 26 septembre 1985 lui accorde le statut d’établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel.

Elle est dirigée depuis septembre 2019 par Véronique Chankowski.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *