Le wombat.

Les wombats (Vombatidae) forment une famille de mammifères marsupiaux fouisseurs, jadis appelés phascolomes. Ils vivent dans les forêts montagneuses d’Australie, où ils creusent de vastes terriers. Les wombats pèsent entre 15 et 40 kg, mais des espèces bien plus grandes et lourdes, comme le Diprotodon (2,5 tonnes), ont existé dans le passé.

Il existe trois espèces : le wombat commun, le wombat à nez poilu du Nord et le wombat à nez poilu du Sud.


Les wombats, selon leur nom aborigène, ressemblent à de petits oursons bruns, à courtes pattes, à large tête, mesurant environ 1,20 m de long sur 70 cm de hauteur. La couleur du pelage des wombats peut être beige, brune, noire ou grise.

Comme tous les marsupiaux, ils possèdent une poche ventrale, qui ne  comporte chez le wombat qu’une seule paire de mamelles. Sa poche s’ouvre vers l’arrière, de sorte que la terre n’y pénètre pas lorsqu’il creuse.

Wombat, carte maximum, Australie.

Le wombat est doté d’un « bouclier » : plaque cartilagineuse très dure située sous la peau de son arrière-train. Lorsqu’un prédateur le poursuit, il peut boucher l’entrée de son terrier avec ce bouclier avant de contre-attaquer par de violentes ruades de ses fortes pattes postérieures.

Le wombat est herbivore, se nourrissant d’herbe, de racines, de champignons et d’écorces d’arbres. Ses dents ont une croissance continue, contrairement aux autres marsupiaux. Il a un métabolisme lent, la digestion complète de sa nourriture s’effectuant en deux semaines, ce qui l’aide à survivre dans les environnements arides.

Le wombat a la particularité de produire des crottes de forme plus ou moins cubique, qu’il empile pour marquer son territoire. Le 18 novembre 2018, lors de la 71e assemblée annuelle de la division de la dynamique des fluides de la Société américaine de physique, Patricia Yang (qui avait reçu un Prix Ig-Nobel en 2015 pour avoir démontré que la durée de la miction ne varie pas avec la taille corporelle) dévoile que l’intestin du wombat n’est pas uniformément élastique mais comporte des sections moins souples, plus serrées dans sa dernière section, où les selles liquides sont transformées en « cubes » solides de 4 cm de long. Elle déclare : « Nous avons trouvé que la pression des parois intestinales varie de 20 % au niveau des coins du cube à 75 % sur ses arêtes ». Les parois intestinales exerçant des contraintes physiques différentes selon les endroits permet ainsi au wombat de produire de si caractéristiques fèces, plus faciles à empiler que des crottes rondes.

Le wombat est un animal plutôt solitaire et ne se sociabilise que pendant la période de reproduction afin de trouver un ou une partenaire. La femelle a une gestation de 20–30 jours et ne donnera naissance qu’à un petit, ou dans de très rares cas à deux. À la naissance, le bébé wombat, appelé « joey », ne mesure que trois centimètres et ne pèse qu’environ deux grammes. Il restera de 5 à 9 mois dans la poche de sa mère avant de s’ouvrir au monde extérieur. Durant cette période, il se nourrit uniquement du lait de sa mère. Le jeune est sevré au bout de 15 mois, et sexuellement mature à l’âge de 18 mois. Généralement, les femelles restent plus de temps avec leur mère que les mâles.

Les wombats occupent des territoires centrés sur leurs terriers et qu’ils défendent contre les intrus ; chez le wombat commun, ce territoire peut couvrir jusqu’à 23 hectares, quand il ne fait que 4 hectares chez les deux autres espèces. Menacé, il peut atteindre la vitesse de 40 km/h et la maintenir pendant 90 secondes.

Les wombats présentent la particularité de produire des excréments de forme cubique. Cette caractéristique serait due à la configuration spécifique de leur intestin. D’après des scientifiques australiens, les wombats utilisent ces crottes cubiques pour marquer leur territoire. Cette particularité n’avait pas été détectée auparavant, car les wombats n’avaient jusqu’alors été étudiés qu’en captivité, et ils ne présentent ce  comportement qu’en liberté.

Les wombats communs vivent au Sud-Est de l’Australie et en Tasmanie, les wombats à nez poilu du Nord vivent du côté du Queensland et les wombats à nez poilu du Sud vivent en Australie méridionale.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :