Le TGV postal.

Les TGV postaux sont des TGV aux couleurs de la Poste française, en livrée jaune, qui circulaient la nuit pour transporter une partie du courrier et des colis, entre Paris, Mâcon et Cavaillon. Ils ont été construits en même temps que la famille des TGV Sud-Est.

Composé à l’origine de cinq demi-rames, le parc a été augmenté d’une rame par la transformation d’une rame voyageurs du parc TGV Sud-Est.

Compte tenu de la baisse continue du trafic du courrier et de la concurrence routière, La Poste a décidé de mettre fin à leur exploitation en 2015.

Les TGV postaux ont effectué leurs dernières circulations commerciales le samedi 27 juin 2015.


À l’origine, le parc était composé de cinq demi-rames permettant de composer deux rames en service et une demi-rame en entretien. La transformation de la rame TGV PSE no 38 en rame postale a permis de porter le parc à sept demi-rames et donc trois rames en service. Il était envisagé de modifier une rame PSE supplémentaire mais la baisse du trafic courrier a ajourné ce projet.

Depuis 2009, La Poste a réduit le trafic des TGV postaux de huit à six rotations quotidiennes, dans un contexte de baisse de l’activité courrier (concurrence d’Internet) au profit de l’activité bancaire et de colis. Pour ces mêmes raisons, l’exploitation de ces rames a été arrêtée le 27 juin 2015, le volume transporté de courrier ne remplissant plus une rame TGV, rendant son exploitation déficitaire.

TGV postal, carte maximum, Lyon, 18/09/1984.

Les 20 et 21 mars 2012, une rame postale a été utilisée pour une démonstration dans le cadre du projet de transport de marchandises à grande vitesse Euro Carex. Elle a relié les gares de Lyon-Saint-Exupéry TGV, d’Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV et de Londres-Saint-Pancras.

La motrice de la demi-rame de réserve permet aussi de pallier les défaillances des rames TGV Sud-Est en sus de la motrice de réserve TGV PSE (ex rame 70). On peut ainsi occasionnellement voir une rame voyageur tractée ou poussée par une motrice jaune, même si celle-ci est limitée à 270 km/h, et équipée de la TVM 430.

Première liaison Paris-Lyon par la rame postale TGV, 1/10/1984

Le principe des caisses portées du TGV peut poser problème pour garer une demi-rame seule (une extrémité se retrouvant sans bogie). Un bogie de Corail modifié permet de laisser la demi-rame de réserve sur voie lorsqu’elle n’est pas utilisée et d’effectuer les acheminements vers l’atelier de Bischheim.

Le couplage en unité multiple est autorisé uniquement entre rames TGV postal entre elles ou avec une rame TGV Sud-Est.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.