Le tapir.

Les tapirs (Tapirus) sont un genre de mammifères ongulés, dont une espèce est originaire d’Asie alors que quatre sont d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. C’est le seul genre de  la famille des Tapiridés (Tapiridae). Cette famille est très proche de celles des chevaux (Equidae) et des rhinocéros (Rhinocerotidae), classés également dans les Perissodactyla en raison d’un nombre de doigts impair.


Son corps est massif et est recouvert d’une peau très épaisse (il est d’ailleurs chassé pour son cuir). Il a une courte trompe, qui lui sert à attraper sa nourriture. D’une espèce à l’autre, les tailles peuvent varier, mais la plupart mesurent environ 2 mètres pour une hauteur pouvant aller jusqu’à approximativement 1 mètre, pour une masse allant de 150 à 300 kg.

Tapir, carte mamximum, Vietnam, 1995.

Il possède une ouïe et un odorat excellents, mais une vue peu développée. Dans la nature, un tapir vit approximativement 30 ans.

C’est un animal vivant principalement la nuit, méfiant et solitaire (le couple ne se forme que pour l’accouplement) et résidant en forêt.

Le tapir a un régime alimentaire strictement herbivore. Très sélectif, il se nourrit de plantules, de fruits et de graines qu’il collecte à l’aide de sa courte trompe préhensile. Il possède de larges dents, parfaitement adaptées pour couper les branches et briser les graines. Le tapir joue ainsi un rôle clé dans la régénération de la forêt en disséminant avec ses déjections les graines de certaines espèces consommées.[réf. nécessaire] L’alimentation du tapir est étudiée par examen des restes végétaux dans les excréments (graines des fruits et analyse des codes génétiques des feuilles) et l’identification des plantes broutées directement sur le terrain. Ces études permettent de connaître les préférences alimentaires et les besoins de l’espèce.

Un bébé tapir du Brésil avec les rayures et les taches caractéristiques de tous les tapirs juvéniles.

La gestation du tapir est d’environ 13 mois, une femelle met au monde un petit (parfois deux), d’une masse d’environ 7 kg. Le petit est allaité pendant presque un an.

Mais son principal prédateur reste l’Homme, qui le tue pour différentes raisons (son cuir très épais, sa viande mais aussi comme « remèdes pharmaceutiques » …). Selon la Liste rouge de l’UICN, le tapir est soit vulnérable (Tapir de Malaisie (Tapirus indicus) et Tapir du Brésil (Tapirus terrestris), soit en danger (Tapirus pinchaque, Tapirus kabomani et Tapir de Baird (Tapirus bairdii).

Quelques tribus d’Amérique du Sud tel que les Panoan capturent les progénitures des tapirs pour les apprivoiser, ensuite ces animaux sont engraissés et ils sont utilisés pour leur cuir et leur viande.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.