Le surf.

Le surf (abréviation française de l’anglais surf-riding, où riding signifie « chevaucher » et surf « (vagues) déferlantes ») est un sport qui consiste à glisser sur les vagues, ondes de surface, au bord de l’océan, debout sur une planche. Le surf se pratique sur des sites de surf, appelés spots (« bons coins »), plages qui sont baignées par des vagues plus ou moins grandes et propices à la glisse.

Les adeptes de ce sport sont les surfeurs ou aquaplanchistes.


La plupart des experts et sources s’accordent à penser que le surf trouverait ses origines à Hawaï, même s’il était pratiqué sous diverses formes, comme le body surf, dans toute la Polynésie2. Un surf similaire à celui pratiqué aujourd’hui, c’est-à-dire debout sur une planche, est décrit par des sources occidentales telles que le capitaine James Cook, premier Européen à découvrir (en 1778) les îles Hawaï, qu’il baptise îles Sandwich en l’honneur de son mécène.

La plus ancienne planche de surf connue à ce jour a été découverte en 1905 à Ko’Okena, sur la grande île d’Hawaii, à l’intérieur d’un tombeau. Les archéologues pensent qu’il s’agissait de la sépulture d’une « cheffesse » nommée Kaneamuna, qui régnait au début du XIVe siècle. Fabriquée dans le fond de l’arbre à pain, cette planche fut retrouvée en parfait état de conservation.

Le surf, carte maximum, Portugal, 31/05/1997.

Le surf a pendant longtemps été une partie intégrante de la culture hawaïenne : les premiers comptes rendus à ce sujet seraient ceux de Samuel Wallis et de l’équipage du Dauphin, premiers Européens à mettre le pied à Tahiti en 1767, ou de Joseph Banks, botaniste embarqué sur le HMS Endeavour de Cook et qui arriva sur la même île en 1769. Le lieutenant James King en fera mention en complétant les mémoires de Cook après le décès de celui-ci en 1779. En 1788, James Morrison, un des mutins de la Bounty, décrit de manière similaire la pratique du hōrue à Tahiti.

Quand Mark Twain visite Hawaii en 1866, il décrit des « indigènes, de tous sexes et âges, s’amusant avec ce passe-temps national qu’est le surf ».

Les longboards (ou planches longues) sont les descendantes modernes des premières planches apparues et relèvent d’une longue tradition hawaiienne. Les shortboards (ou planches courtes1) sont apparues dans les années 1960-1970. Plus légères, plus relevées et effilées au niveau du nez, plus fines, elles sont beaucoup plus maniables et procurent une liberté beaucoup plus importante au surfeur dans sa trajectoire et les figures qu’il peut réaliser.

Le surfeur se tient généralement allongé à plat ventre sur sa planche, un bras de chaque côté de la planche. Il rame (comme en crawl) quand il repère une vague qu’il souhaite surfer afin d’acquérir une vitesse suffisante pour que la vague puisse l’emporter. Quand il sent la vague le soulever, il rame plus rapidement puis pousse avec ses mains, et s’appuie sur ses bras pour se redresser en avant dans la bonne direction. En même temps qu’il redresse son buste, sa jambe gauche (pour un regular) ou droite (pour un goofy)

vient se placer devant et sa jambe droite (ou gauche) à l’arrière de la planche. Il adopte une posture penchée sur ses jambes fléchies. Une fois debout, les bras servent essentiellement à maintenir l’équilibre et aider à changer de direction. Les jambes jouent un rôle d’amortisseur et d’équilibreur.

On désigne généralement par regular un individu qui se tient sur la planche pied droit en arrière. Les personnes se tenant pied gauche en arrière sont

appelés goofy. Le pied arrière est généralement le pied sur lequel on prend appel lorsqu’on saute. Un surfeur regular, donc qui mettra son pied gauche à l’avant, sera frontside (face à la vague) sur une droite (vague qui déroule du pic vers la droite quand on est debout sur la planche) ; le même surfeur regular sera backside sur une gauche (qui déroule de droite à gauche). Pour un goofy, c’est l’inverse.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.