Le squash.

Le squash est un sport de raquette qui se joue sur un terrain de jeu entièrement entouré de murs ou éventuellement de paroi(s) entièrement vitrée(s) pour permettre la présence de spectateurs lors des tournois internationaux. Il consiste à frapper une petite balle noire en caoutchouc, de telle sorte que son adversaire ne puisse pas la reprendre. À durées égales, le squash est l’un des sports les plus dépensiers en calories. L’autre particularité de ce sport est que les deux joueurs partagent et défendent alternativement la même surface de jeu. Cette spécificité met parfois les deux joueurs en interférence, on dit qu’il y a alors une situation de let.


Ce sport naquit au XIXe siècle (vers 1850) à l’école privée de Harrow à Londres, en Angleterre. Les étudiants de l’école, en attendant d’utiliser les courts de tennis, commencèrent à frapper sur l’un des murs de l’immeuble avec leurs raquettes et c’est ainsi que le squash fut inventé. Le premier court de squash fut créé en 1883 à Oxford. Petit à petit, ce sport se développa dans les écoles et les universités, mais ne devint populaire qu’à partir du début du XXe siècle. Les États-Unis furent la première nation à former une association et à codifier ce jeu en 1907 (aujourd’hui appelé le Hardball squash (en), à ne pas confondre avec le racquetball) ; en même temps, la Fédération anglaise de tennis et de raquettes formèrent un sous-comité de squash pour gérer ce sport. Les règles seront adoptées en 1924 et

Squash, carte maximum, Australie, 1991.

en 1928 fut créée l’Association de squash anglaise qui en reprit la gestion. Aujourd’hui, ce sport est géré par la Fédération internationale de squash, le squash masculin professionnel par l’Association professionnelle de squash (PSA) et le squash féminin professionnel par l’Association internationale des joueuses de squash (WSA). En 1930 fut créé le tournoi le plus prestigieux : le British Open. Il se dispute tous les ans depuis 1930 pour les hommes et depuis 1950 pour les femmes.

Le squash continua de se développer dans l’aristocratie et dans la haute classe jusque dans les années 1950, mais le jeu prit véritablement son envol à partir de la construction de courts publics (grâce à des opérations de marketing) et devient le sport le plus populaire au début des années 1980 en Angleterre, dans le même temps le squash se développa aussi très vite dans les anciennes colonies anglaises (Pakistan, Canada, Australie entre autres) ; pour preuve, ce sport fut dominé pendant vingt ans par deux pakistanais : Jahangir Khan et Jansher Khan. Il faudra attendre 2004 pour qu’un non-ressortissant de l’Angleterre ou des anciennes colonies anglaises atteigne le premier rang mondial chez les hommes : le Français Thierry Lincou.

Le squash fut dominé pendant ces quinze années par deux Pakistanais : Jahangir Khan et Jansher Khan. Qamar Zaman, un autre Pakistanais, fit partie des plus grands joueurs de sa génération dans les années 1970-1980. Atteignant par quatre fois la finale de l’Open World sans jamais s’imposer, face notamment à son grand rival de l’époque, l’Australien Geoff Hunt, il fut le précurseur de la suprématie pakistanaise des années 1980.

Malgré la présence de Peter Nicol, numéro 1 mondial près de 24 mois pendant cette période, une nouvelle ère arrive à cette époque. Des joueurs de tous les continents arrivent à se démarquer. C’est par exemple le cas du Canadien Jonathon Power, champion du monde en 1998, des Australiens Rodney Eyles (plutôt en fin de carrière) et David Palmer, tous deux champions du monde respectivement en 1997 et 2002 puis 2006. Puis l’arrivée du Français Thierry Lincou, champion du monde 2004, montre que la suprématie du squash n’est plus forcément réservée aux nations anglophones.

Deux grandes nations dominent le squash. L’Égypte est représentée par deux légendes : Amr Shabana, quatre fois champion du monde et no 1 mondial pendant plus de deux ans, et Ramy Ashour, trois fois champion du monde. L’autre nation dominatrice est l’Angleterre avec notamment Nick Matthew, trois fois champion du monde, et James Willstrop. Très souvent, ces deux nations comptent au moins sept joueurs parmi le top 10 mondial.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.