Le professeur Tournesol.

Tryphon Tournesol, ordinairement appelé « Monsieur Tournesol » puis Professeur Tournesol, est un personnage fictif, grand scientifique et inventeur. Il est l’un des personnages principaux des Aventures de Tintin par Hergé.


Le professeur Tournesol est un homme assez âgé, très sourd, le crâne  dégarni, portant moustache, barbichette et petites lunettes rondes. Il est très souvent vêtu d’une redingote verte désuète ainsi que d’un chapeau rond assorti, tout autant passé de mode.

À la fois aimable et génial, mais aussi rêveur, excentrique et parfois  irritable, c’est l’un des personnages centraux de la série Tintin, tant par ses diverses inventions (fusée spatiale, sous-marin de poche, etc.) que par les dialogues comiques qu’engendre sa surdité, surtout lorsque le capitaine Haddock est son interlocuteur.

Il rejoint Tintin, Milou et le capitaine Haddock à partir de l’album Le Trésor de Rackham le Rouge, et construit pour eux un prototype de sous-marin explorateur en forme de requin, dans le but de retrouver le trésor recherché depuis Le Secret de La Licorne. Dans cet album, il n’est pas encore  Professeur mais désigné seulement comme Monsieur Tournesol. À la fin de l’album, il offre au capitaine Haddock le château de Moulinsart avec une partie des revenus acquis grâce à la vente de son invention, pour le  remercier de lui avoir donné l’occasion de la tester en mer. Cet événement lie les deux hommes : Tournesol s’installe au château et y construit son laboratoire.

Les scénarios de cinq des six albums suivants sont centrés sur le professeur Tournesol. Dans le diptyque Les Sept Boules de cristal / Le Temple du Soleil, Tintin et le capitaine sont entraînés en Amérique du sud pour retrouver le professeur, enlevé par les descendants des Incas, pour avoir commis ce qu’ils estiment être un sacrilège. Le professeur est d’ailleurs placé au centre du dessin de couverture du premier album, entraîné dans les airs par une boule de foudre tournoyant autour de lui. Dans Objectif Lune et On a marché sur la Lune, il invente la fusée spatiale qui enverra, sur sa proposition, les héros sur notre satellite. Dans l’Affaire Tournesol enfin, les héros le recherchent à nouveau après son enlèvement par les services secrets syldaves et bordures, qui tentent de prendre possession d’une arme de destruction massive dont il est l’inventeur.

Tournesol, carte maximum, France.

Alors que Le Trésor de Rackham le Rouge, Les Sept Boules de cristal et Le Temple du Soleil utilisent essentiellement le professeur comme un ressort comique ou comme un moyen de faire avancer l’intrigue sans y participer, les albums Objectif Lune puis On a marché sur la Lune ajoutent de la profondeur au personnage. Jusque-là simple inventeur génial mais loufoque et solitaire, il se montre capable de mener à bien la plus grande aventure scientifique du siècle, en dirigeant une équipe de scientifiques, ingénieurs et techniciens, depuis la conception des scaphandres jusqu’à la réalisation d’un moteur atomique. C’est d’ailleurs dans Objectif Lune qu’il est appelé « Professeur Tournesol », au lieu de « Monsieur Tournesol » dans les récits précédents1, bien que la première mention du titre de « Professeur » soit apparue dans Le Temple du Soleil2. Dans Objectif Lune, il pique d’ailleurs une de ses plus belles colères, et l’on découvre que le traiter de “zouave” est une des pires insultes qu’on puisse lui faire, à lui qui a tant donné pour la réalisation de la fusée et pour la science en général.

Tournesol est sourd (bien qu’il néglige souvent son handicap et prétende n’être « qu’un peu dur d’une oreille »). Il n’entend habituellement que les dernières syllabes de ce qu’on lui dit, ce qui l’amène généralement à comprendre un mot différent mais à la sonorité proche de celui qui a été prononcé. C’est la source de nombreux dialogues loufoques, notamment avec le capitaine Haddock qui perd généralement très vite patience lorsque le professeur ne saisit pas correctement ce qu’on a voulu lui dire. Dans Objectif Lune et On a marché sur la Lune, Tournesol acquiert un appareil auditif qui lui donne une audition normale afin de mener à bien la mission lunaire. Il ne portera plus cet appareil par la suite (mais il reprend parfois le cornet acoustique qu’il avait dans Objectif Lune).

Il est appelé « Professeur Tournedos » par Bianca Castafiore (qui ne parviendra jamais non plus à prononcer « Haddock » correctement). La cantatrice prend Tournesol pour un « célèbre sportif qui a fait de magnifiques ascensions en ballon », allusion transparente à Auguste Piccard.

Le professeur Tournesol utilise parfois la radiesthésie, comme dans l’album Le Trésor de Rackham le Rouge. Les Dupondt vont utiliser ce procédé de détection, comme dans l’album Tintin et le Temple du Soleil.

Il a également pratiqué de nombreux sports durant sa jeunesse, comme évoqué dans l’album Vol 714 pour Sydney : le tennis, la natation, le football, l’escrime, le patinage ainsi que plusieurs sports de combat tels que la lutte, la boxe anglaise et la savate (boxe française).

Il semble être également un as du volant, puisqu’il conduit avec aisance une jeep dans des conditions extrêmement dangereuses dans Objectif Lune, alors qu’il ne possède pas son permis de conduire et dit n’avoir jamais appris à conduire une automobile.

Dans l’album Les Sept Boules de cristal, on apprend que le professeur Tournesol a fait ses études avec le professeur Bergamotte, égyptologue et bon ami de Tournesol.

Le personnage du professeur Tournesol est une transposition du physicien suisse Auguste Piccard, explorateur de la haute atmosphère et des grandes profondeurs. La ressemblance physique est frappante, sauf la taille. Hergé disait qu’il avait fait de Tournesol un « mini-Piccard », pour le faire entrer dans les cases. Il s’était déjà inspiré du même savant pour créer le professeur Halambique dans Le Sceptre d’Ottokar.

Tournesol évoque également John Philip Holland, inventeur lui aussi d’un sous-marin à bord duquel il gardait son chapeau melon.

Le physicien Pierre-Gilles de Gennes affirme que, par son usage du pendule, tout de même inhabituel chez un scientifique, Tournesol rappelle aussi le professeur Yves Rocard du Collège de France, même si les travaux de Rocard sur les sourciers sont postérieurs à la création du personnage de Tournesol. Dans un ouvrage consacré au professeur Tournesol, Albert Algoud présente l’abbé Mermet et l’abbé Bouly comme les inspirateurs des expériences radiesthésiques menées par le personnage inventé par Hergé.

Dans leur ouvrage Tintin chez Jules Verne, Jean-Paul Tomasi et Michel Deligne voient un parallèle entre Tryphon Tournesol et le personnage Palmyrin Rosette qui apparaît dans le roman Hector Servadac de Jules Verne. La similitude est à la fois physique et morale. Comme le professeur Rosette, le professeur Tournesol a une calvitie prononcée avec des cheveux en couronne, des lunettes et une longue redingote. Tous deux sont des savants farfelus, étourdis et polyvalents.

Hergé s’est inspiré de Tryphon Bekaert, un menuisier ébéniste de l’avenue Demey, entre Auderghem et Boitsfort, pour le choix du prénom de Tournesol. Hergé avait remarqué l’enseigne de ce menuisier lorsqu’il se rendait, dans les années 1930, au journal Le Vingtième Siècle. À la fin de sa vie, Hergé retrouvera Tryphon Bekaert un peu par hasard lors de la rénovation d’une de ses maisons. Hergé lui demandera ensuite de réaliser plusieurs meubles.

Quant à la surdité, Hergé s’est inspiré d’un confrère du journal Le Vingtième Siècle un peu dur d’oreille, l’avocat Paul Eydt, dont le handicap était source de plaisanteries.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.