Le port de commerce maritime de Brest (Finistère)

La CCI métropolitaine Bretagne ouest assure la gestion et l’exploitation du port de commerce de Brest pour le compte de la Région Bretagne dans le cadre d’une délégation de service public.

1er port de commerce de Bretagne avec près de 3 millions de tonnes annuelles en moyenne, il est relié à 350 ports dans le monde.

Principales marchandises importées : hydrocarbures, aliments du bétail (graines et tourteaux de soja et de colza, manioc…).

Principales marchandises exportées : volailles congelées (Brest est le 1er port européen d’exportation de volailles congelées), huile de soja et de colza, pommes de terre, ferrailles…

Le port de commerce de Brest est certifié Iso 9001, Iso 14001 et agréé ISPS (règlement international destiné à assurer la sûreté des navires et des installations portuaires).

Horaires : ouvert 24h/24 et 7j/7.

Port de Brest, carte maximum, Brest 6/07/1957.

l réceptionne diverses matières premières (graines de soja et de colza, tourteaux de soja, de tournesol…) dans les meilleures conditions de rapidité et de flexibilité. Il comprend :

  • 2 quais de déchargement,
  • 7 magasins de stockage à plat dont 3 reliés par bandes transporteuses aux quais (100 000 tonnes),
  • 8 silos verticaux  reliés aux quais par bandes transporteuses (32 000 tonnes),
  • 1 station de chargement/déchargement rail/route.

Tous ces équipements permettent de décharger deux navires simultanément, de stocker plus de 130 000 tonnes de marchandises et d’acheminer par fer des trains complets.

  • Implantées sur un quai de 600 m de long avec un tirant d’eau de 10 à 11,50 m
  • 20 000 m2 de terre-plein de stockage
  • 1 passerelle Ro-Ro (roll on-roll off)
  • Vastes terre-pleins équipés de 320 prises électriques pour conteneurs et remorques frigorifiques
  • Reliée au monde entier par voie maritime (feedering et cabotage).
  • Terre-plein de stockage (52 000 m2)
  • Magasins de stockage (14 000 m2)
  • Postes dédiés (ferraille, sable, ciment)
  • 1 quai de 400 m
  • 2 postes hydrocarbures
  • 1 poste gazier
  • Alimentation de dépôts de terre

Le port de Brest a accueilli 14 escales de paquebots de croisières en 2018 et 16 172 passagers. Ce chiffre est en hausse par rapport aux deux années passées (11 855 croisiéristes en 2017 et 6 862 croisiéristes accueillis en 2016).

Sur les 14 escales accueillies cette année, cinq navires sont venus pour la première fois. Il est à souligner l’accueil de l’Europa 2 (en photo ci-dessus), navire de la compagnie allemande Hapag Lloyd. Construit aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire, il est aujourd’hui considéré comme le paquebot le plus luxueux au monde.
Parmi les croisiéristes accueillis dans le port du Ponant, la clientèle américaine reste majoritaire (63 %). Elle est suivie de la clientèle allemande (22 %) et de la clientèle anglaise (15 %).

Le temps de quelques heures ou d’une journée, les passagers ont eu l’occasion de découvrir la ville de Brest mais aussi de partir en excursion sur le Finistère. 33 % ont ainsi opté pour l’une des excursions proposées par les compagnies. La découverte des Abers et la visite des villes de Quimper et de Locronan restent les plus plébiscitées (respectivement 39 %), suivie de celle du Château de Kerjean (12 %).

Port de Brest, épreuve d’artiste.

Sur le plan des actions de promotion sur les marchés étrangers, le port de Brest a été très actif avec différentes opérations menées avec les ports de Lorient et de Saint-Malo : le Seatrade Cruise Global (Etats-Unis), le Seatred Med (Pourtugal), un éductour de six jours sur la Bretagne à destination des armateurs, deux démarchages (Allemagne et Etats-Unis). L’objectif étant de continuer à accueillir de nouvelles escales sur les prochaines années.

La qualité de l’accueil est un élément-clé pour les compagnies dans le choix de leur programmation d’escales. La fréquentation du port de Brest ces dernières années atteste de cette qualité. La CCIMBO Brest, Brest métropole et l’Office de Tourisme de Brest sont, en effet, très attentifs à cette notion et ils mettent en place un dispositif d’accueil pour chaque escale. Cette année, pour les navires comptant à leur bord plus de 700 passagers, les chalets seront installés par Brest métropole pour les commerçants avec comme objectif d’animer les quais par la vente de produits locaux.Pour les plus petites unités, souvent très luxueuses, les partenaires du dispositif ont fait le choix cette année de mettre en place un service d’accueil personnalisé à bord. Le but est de répondre au mieux aux attentes des passagers présents sur ce type de navire et qui sont habitués à des services sur-mesure.

Une conseillère en séjour de l’Office de Tourisme montera à bord pour mettre en place un point information et répondra ainsi aux demandes individuelles des passagers sur la destination (demande de brochures de type guide Brest shopping, vente de billets, ventes de souvenirs, etc.). Une dégustation de douceurs bretonnes leur sera également proposée.

Comme les années passées, Brest métropole mettra également en place des navettes de bus pour desservir le centre-ville (3 arrêts) avec la compagnie Bibus. Les passagers qui ne partent pas en excursions auront ainsi la possibilité de découvrir la ville de Brest et d’y effectuer leurs achats.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Chambre de commerce et d’industrie de Brest, Youtube.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.