Le phare du Grand-Léjon, à Saint-Quay-Portrieux (Côtes d’Armor).

Le phare du Grand Léjon se situe en mer à 9 milles (environ 16,5 km) au large de Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes-d’Armor, à l’extrémité sud du plateau du Grand Léjon. Il indique l’entrée de la baie de Saint-Brieuc.


Le phare actuel, construit de 1880 à 1881 succède à une tourelle tronconique construite de 1859 à 1862 implantée sur les mêmes lieux. Il signale et sécurise l’accès au port de Saint-Brieuc pour les navires venant du Cotentin ou de l’Ouest.

Si la tourelle de 1862 signale efficacement les plateaux du Grand et du Petit Léjon, un simple amer de jour n’est plus suffisant et la nécessité d’un feu se fait sentir. Il faudra plus de 20 ans pour l’obtenir.

Phare du Grand-Léjon, carte maximum, Saint-Quay-Portrieux, 9/11/2007.

La tourelle initiale ayant été prévue, dès son érection, avec un diamètre suffisant, elle est exhaussée à 23,40 mètres. Deux chambres, un magasin et

Phare du Grand-Léjon, prêt-à-poster.

une salle de veille sont empilés dans ce tronc de cône. Une jetée, permettant le déchargement des matériaux est construite au pied du phare.
Après la dernière guerre mondiale, afin d’augmenter sa visibilité, le phare est peint de bandes rouges et noires puis rouges et blanches en 1960.

1881 : éclairage à l’huile minérale

1905 : éclairage aux vapeurs de pétrole

1975 : éclairage au gaz propane, fin du gardiennage

1987 : électrification et automatisation

 

 

Source : DIRM-Loire-Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.