Le pavot.

Le pavot est un genre de plantes de la famille des Papaveraceae, originaire des régions tempérées et froides d’Eurasie, d’Afrique et d’Amérique du Nord, qui comprend une cinquantaine d’espèces acceptées (jusqu’à une centaine selon certains auteurs). Ce genre comprend notamment le coquelicot (Papaver rhoeas) et le pavot à opium (Papaver somniferum). Ces espèces sont souvent appelées « pavots », mais ce nom vernaculaire peut aussi désigner d’autres espèces appartenant à des genres voisins, telles le pavot de Californie (genre Eschscholzia) ou encore le pavot bleu de l’Himalaya (genre Meconopsis).

Les pavots sont des plantes herbacées, aux feuilles pennées ou bipennée et aux grandes fleurs souvent solitaires, souvent très colorées, généralement à quatre pétales. Les étamines sont nombreuses. Le pistil comprend un ovaire uniloculaire ovoïde, portant à son sommet des stigmates disposés comme les rayons d’un cercle. Le fruit est une capsule à déhiscence porricide. Ces plantes produisent un latex blanc. Les pavots contiennent presque tous des alcaloïdes qui peuvent être toxiques, avoir des propriétés somnifères, sédatives ou analgésiques, voire être utilisés comme produits stupéfiants.


Pavot, carte maximum, Tchécoslovaquie.

Les espèces du genre Pavot sont des plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces, rarement monocarpiques, avec du latex généralement blanc. Les racines sont fusiformes ou atténuées, simples.

Les tiges sont dressées ou ascendantes, cylindriques, plus ou moins ramifiées, généralement soyeuses, rarement glabres, Elles excrètent un latex ivoire, malodorant. Les feuilles sont plus ou moins découpées, pinnatilobées, pinnatipartites ou bipinnatifides, rarement entières, aux bords dentelés ou crénelés Les feuilles basales sont pétiolées, généralement glauques sur leur face supérieure. Les feuilles caulinaires, lorsqu’elles sont présentes, sont généralement sessiles, parfois amplexicaules.

Les fleurs actinomorphes, pédonculées, sont terminales et solitaires, rarement groupées en grappes cymeuses. Les boutons floraux, nutants, sont ovoïdes ou sphériques. Le calice comprend deux sépales, rarement trois, généralement soyeux, caducs dès l’éclosion de la fleur. La corolle comprend quatre pétales souvent caducs et éphémères, rarement cinq ou six, à

préfloraison ondulée, parfois superposés, de couleur rouge le plus fréquemment, parfois chez certaines espèces blancs, jaunes, orange ou lavande. De forme obovale, ils sont répartis sur deux verticilles, ceux du verticille externe étant plus grands. Les étamines, nombreuses, présentent des filaments blancs, jaunes, verts, violets ou rouges, parfois noirâtres, et des anthères subglobuleuses ou ellipsoïdales. L’ovaire, uniloculaire, supère, généralement ovoïde, rarement cylindrique-oblong, résulte de la fusion de 3 à 18 carpelles. Il est dépourvu de style et présente un disque apical, au bord crénelé ou divisé, pourvu de 3 à 18 stigmates radiaux.

Le fruit est une capsule étroitement cylindrique à subglobuleuse, soyeuse ou glabre, rarement épineuse, parfois côtelée, faussement cloisonnée, presque toujours déhiscente par des pores situés sous le disque. Les graines, noires, brunes, gris foncé ou blanches, longues de 0,5 à 1,5 mm, sont réniformes, réticulées, plus ou moins alvéolées et sans arille. Elle contiennent un albumen blanc, charnu et riche en huile.

Pavot, entier postal, Russie.

Les espèces du genre Papaver sont principalement distribuées dans les régions tempérées froides de l’Eurasie (Asie centrale et du sud-ouest, Europe centrale et méridionale) et en Afrique du Nord. Font exception la section Papaver sect. Meconella dont la répartition panarctique-alpine inclut le nord-est de l’Amérique du Nord, et les espèces Papaver aculeatum Thunb. (sect. Horrida) indigène de l’Afrique australe, et Papaver californicum A. Gray (sect. Californicum) qui est indigène de l’ouest de l’Amérique du Nord.

Les traces de plants de pavot somnifère les plus anciennes attestées en Europe datent de plus de quatre mille ans et ont été retrouvées en Suisse.

 

 

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.