Le patinage à roulettes (roller).

Le patinage à roulettes ou roller (abréviation de l’anglais anglais : roller skating qui signifie « patinage à roulettes »), est un mode de déplacement qui consiste à se déplacer sur des chaussures montées sur roues, appelées patins à roulettes ou rollers.

Ce mode de déplacement peut s’utiliser comme moyen de transport, comme loisir ou encore comme sport ; il donne lieu à différentes disciplines artistiques ou sportives comme le patinage artistique sur roulettes ou le roller hockey, ainsi qu’à l’exécution de figures de roller acrobatique ou roller agressif. Les rollers servent aussi à faire des randonnées en famille ou entre amis. En ville, on se déplace en moyenne à 12 km/h.


À l’origine du patin à roulettes au XVIIIe siècle, les roues étaient alignées (à la manière des rollers en ligne d’aujourd’hui) en imitation de la lame des patins à glace.

  • 1760 : le Belge Jean-Joseph Merlin fixe deux rouleaux en métal sur une plaque de bois, pour remplacer le patin à glace en été.
  • 1819 : le Français Petibled conçoit un patin à trois roues en ligne muni d’un butoir en guise de frein. Les patins sont en bois et en métal, le châssis est fixé à la chaussure à l’aide de courroies.
  • 1823 : apparition du premier patin à cinq roues (en ligne) en cuivre ou en fonte par l’anglais Robert John Tyers.Les matériaux des roues (souvent en bois) et les revêtements rendaient la configuration en ligne inefficace voire inconfortable, elle a donc été abandonnée au milieu du XIXe siècle au profit d’une configuration en essieux qui a dominé pendant plus de 100 ans.
  • 1863 : apparition des patins sur essieux ou quad (brevet déposé par James Plimpton le 4 janvier).
  • 1865 : première chaussure solidaire au châssis, d’abord pour le patinage sur glace puis rapidement adopté pour le patinage à roulettes.
  • 1877 : construction rue Veydt à Bruxelles de la patinoire (à roulettes) couverte du Royal Skating
  • 1884 : adoption des roulements à billes.
    Entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle on voit apparaître des variantes des patins à roulettes comme les cycles-patins.
Roller, carte maximum, Lisbonne, 29/05/1997.

Vers 1905 apparaissent les premiers patins avec train de roues avant et arrière pivotant sur un axe vertical pour faciliter la prise de virage.
1969, le Japonais Yoshisada Horiuchi conçoit des patins aux roues alignées entre deux lames de métal. Ils furent initialement imaginés pour permettre l’entraînement de l’équipe de patinage sur glace du Japon en été. Dans le courant des années 1980, grâce aux progrès dans les matériaux (en particulier les roues en polyuréthane), le fabricant RollerBlade introduisit cette forme de patins dans le marché grand public, où elle devint majoritaire.
1979 : apparition des roues en polyuréthane.

Les disciplines se différencient par le matériel et la technique utilisés, ainsi que par la performance recherchée. Les plus connues sont les courses de patin à roulettes et les épreuves de roller artistique.

Aller le plus vite possible sur différentes distances (de 100 m à plus de 111 km). Les courses de vitesse se pratiquent sur piste, circuit ou route ; les types de courses sont inspirés de l’athlétisme et du cyclisme. Les courses sont individuelles (contre la montre) ou collectives, elles engagent de quatre à plusieurs milliers de patineurs. Les compétitions majeures sont la World Inline Cup (coupe du monde des marathons en roller) depuis 2000 et les championnats du monde de vitesse.

La randonnée en roller, on parle aussi de roller loisir ou roller fitness, est la discipline en roller la plus pratiquée. Il s’agit de se promener, seul ou en petit groupe sur les trottoirs ou les routes. Ces randonnées peuvent être spontanées ou institutionnelles. Dans les rues de nombreuses villes, de grandes réunions populaires, généralement encadrées et sécurisées réunissent un très grand nombre de patineurs. À Paris, ces longues promenades se déroulent essentiellement le vendredi soir (sous l’organisation et l’encadrement de l’association Pari-roller) et le dimanche après-midi (sous l’organisation et l’encadrement de l’association Rollers & coquillages). Les grandes randonnées parisiennes sont les plus importantes au monde, réunissant chaque semaine et tout au long de l’année, des milliers, voire des dizaines de milliers de patineurs. À l’exemple de la Friday Night Fever de Paris, le phénomène s’est répandu dans le monde entier et l’on peut désormais participer à des Friday Night Rolls (randonnées du vendredi soir) à Berlin, Londres, New York, Bruxelles, San Francisco…

Le roller derby est une course agressive utilisant des patins sur essieux et se jouant sur une piste ovale. Ce sport de contact est d’origine américaine et majoritairement pratiqué par les femmes. Le but du jeu étant de désigner un joueur et de réussir à dépasser en un laps de temps donné les joueurs adverses sans se faire projeter au sol. Le roller derby est désormais un sport international en croissance rapide avec des ligues partout dans le monde.

Le roller acrobatique regroupe toutes les disciplines du roller basées principalement sur la technique. La puissance physique est indispensable mais est en général secondaire. Ces disciplines se pratiquent généralement en plusieurs passages ou run (en entraînement comme en compétition). Le roller se pratique aussi bien dans les skatepark que dans la rue (street).

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.