Le parc national des Cévennes.

Le parc national des Cévennes est un parc national français créé le 2 septembre 1970, couvrant la région naturelle des Cévennes et situé principalement dans les départements de la Lozère, du Gard et de l’Ardèche. Il s’étend donc sur deux régions : l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes. Son siège se trouve au château de Florac.

Le parc national des Cévennes présente plusieurs particularités qui le distinguent des autres parcs nationaux français : il est le seul à être situé en moyenne montagne et, avec le Parc national de forêts, le seul de métropole dont le cœur est habité et exploité par des résidents permanents (agriculture et chasse).

Son coeur est classé comme aire protégée de catégorie II par la Commission mondiale des aires protégées de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Le parc est également reconnu réserve de biosphère par l’Unesco depuis 1985.


Lieu d’une identité culturelle forte, le pays des Cévennes fut le berceau de l’insurrection des Camisards lors de la révocation de l’édit de Nantes, et le théâtre de la persécution qui suivit contre le protestantisme. De nombreux témoignages de la guerre des Camisards en Cévennes jalonnent les villes et villages du parc national. Une exposition permanente est consacrée à la mémoire des Camisards au lieu-dit le Rouve Bas sur la commune de Saint-André-de-Lancize.

Près d’Anduze, le Musée du Désert perpétue l’histoire des luttes de la région et du protestantisme français.

Les patrimoines naturel et culturel des Cévennes sont connus au moins depuis le XIXe siècle, grâce à des auteurs comme l’écossais Robert Louis Stevenson qui participent à la notoriété de la région, grâce à la publication de son ouvrage Voyage avec un âne dans les Cévennes en 1879, récit de son voyage de 12 jours et 195 km à travers la Lozère.

En 1913, le spéléologue Édouard-Alfred Martel, un des pères de la spéléologie moderne publie un article dans la revue Montagne, où il propose de classer en parc national une zone comprenant les gorges de la Borne en Ardèche et une grande partie des Causses Noir et Méjean. Le Club Cévenol et d’autres associations constituées à la fin du XIXe siècle réclamèrent également la création d’un parc national afin de préserver le patrimoine de la région. Face à l’exode rural massif que connaît la région, le conseil général de la Lozère relancera cette idée après la Seconde Guerre mondiale en 1956.

En 1957, l’« Association du Parc National Culturel des Cévennes » est crééen 1 de la fusion de deux groupes porteurs du projet de création du Parc national : l’« association du Parc Cévennes-Lozère » créée en 1953 et animée par maître Bieau, avoué à Florac puis à Mende ; et la « Confrérie des Amis des Sources » créée en 1955 par deux notables locaux, les docteurs Pellet et Richard.

Parc des Cévennes, prêt-à-poster.

Lors de la rédaction du projet de loi sur les parcs nationaux français de 1960, l’association du Parc national culturel des Cévennes joue le rôle d’un groupe de pression afin de s’assurer que les spécificités du territoire des Cévennes seront prises en compte ; alors que les autres parcs nationaux n’ont pas de population permanente résidente en zone centrale, l’association tient à s’assurer que le projet de création du parc ne nuira pas aux résidents permanents de la future zone centrale du parc des Cévennes.

Après avoir défendu le projet de parc auprès des décideurs nationaux et présenté aux habitants locaux les bénéfices retirés d’une structure telle qu’un parc national pour lutter contre le dépeuplement des Cévennes, le Conseil national de la protection de la nature émet un avis favorable à la création du parc national des Cévennes le 7 novembre 1962.

Le parc national des Cévennes est officiellement créé par le décret n° 70−777 du 2 septembre 1970. C’est le quatrième parc national à voir le jour depuis la loi de 1960 instituant les parcs nationaux en France, après celui de la Vanoise, le parc national de Port-Cros et le Parc national des Pyrénées-Occidentales.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.