Le parc de Wulingyuan (Chine).

À l’écart des grandes villes, le parc et ses milliers de piliers attirent les curieux, d’autant plus depuis qu’il a inspiré des paysages du célèbre film “Avatar” de James Cameron.

Le Wulingyuan, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992, s’étend au sein de la province du Hunan, en Chine, sur plus de 26000 hectares (soit 260km²), sur le territoire de la ville de Zhangjiajie.
Il se compose du Parc national de Zhangjiajie, de la réserve naturelle des monts Tianzi et de celle de la vallée de Suoxi.


Les lieux sont tout particulièrement renommés pour leurs piliers de grès. Il y en aurait plus de trois mille dépassant, pour la plupart, les 200m de haut (le maximum étant de 1250m). Ils recouvrent les deux tiers de la surface et sont parcourus de ravins et gorges au creux desquels s’écoulent ruisseaux, cascades et étangs à foison.

Le long des rivières, des caves (on en compte environ quarante) abritent des dépôts de calcaire aux formes spectaculaires. La Cave du Dragon Jaune (Huanglongdong) est la plus connue d’entre elle et serait l’une des plus grandes de Chine, avec 11km de long. Creusée par des rivières, elle abrite des cascades souterraines.

Pour ne rien oublier des formations géologiques hors normes, deux ponts naturels de grande envergure y sont également visibles. Le Xianrenqias (le Pont des Immortels) fait 26m de long, 1.6m de large, 1 à 2m d’épaisseur et se trouve à 100m de hauteur. Le Tianqiashengkong (le Pont traversant le Ciel), avec 40m de longueur , 10m de large et 15m d’épaisseur, culmine à 357m au-dessus de la vallée, ce qui en fait l’un des ponts les plus hauts au monde.

La variété de ces paysages offre un habitat unique pour de nombreuses espèces végétales et animales, dont certaines sont menacées d’extinction (comme la salamandre géante de Chine, l’ours noir d’Asie, la panthère nébuleuse ou l’hydropote de Chine, entre autres). Plus de 3000 espèces de plantes, nombre d’entre elles étant recherchées pour leurs propriétés médicales ou ornementales, y ont été observées.

Le climat dans cette zone subtropicale est humide, notamment en été. Ainsi, les lieux sont souvent couverts d’un brouillard qui leur ont valu le surnom de piliers brumeux.

Il y a des centaines de millions d’années, la région était recouverte par la mer. Au fil des changements géologiques et de l’érosion des roches se sont créés ces paysages uniques au monde.

Longtemps, les lieux restèrent indemnes de toute fréquentation humaine grâce à leur isolement et à leur difficulté d’accès. Seule une légende de la dynastie Han (200 av. JC à 200 ap. JC) mentionne qu’un seigneur, le général Zhang Liang, s’y serait retiré pendant un temps.

Dès la fondation de la République de Chine, en 1949, la région se repeupla. Mais ce n’est que dans les années 70 que les lieux gagnèrent peu à peu en renommée avec le passage du peintre Wu Guanzhong qui peignit et écrivit sur le Wulingyuan. 1982 marqua ensuite la création du premier parc  national chinois, celui de Zhangjiajie. La reconnaissance de l’UNESCO, dans les années 90, fut la consécration.

La plus récente page de l’histoire du parc s’est écrite en 2009, avec la sortie du phénomène Avatar de James Cameron. Ce dernier s’est en effet inspiré des fameux piliers du Wulingyuan pour créer les montagnes flottantes Hallelujah de Pandora. Un cameraman d’Hollywood aurait passé plusieurs jours sur place pour filmer les lieux.

Usant de ce fait, les organismes locaux ont surfé sur le phénomène pour accroître leur publicité et ont même renommé l’un des plus grands piliers (précédemment connu sous le nom de Pilier du Ciel et de la Terre) : « Montagne Hallelujah Avatar », en janvier 2010.

Le tourisme ne cesse de croître : les curieux se suivent et les affaires fonctionnent, en particulier le week-end. Droits d’entrée, guides, ventes, téléphérique, ascenseur à flanc de montagne, passerelles et terrasses (certaines en verre) désormais tout y est.

Source : Nautiljon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.