Le palais de justice historique de Lyon (Rhône).

Le palais de justice historique de Lyon, situé quai Romain-Rolland (rive droite de la Saône), dans le 5e arrondissement de Lyon, en plein de cœur du Vieux Lyon, a son décor intérieur classé monument historique. Avec ses nombreuses colonnes en façade du bâtiment, le palais est aussi connu sous le nom de « palais des vingt-quatre colonnes ». Il abrite la cour d’assises du Rhône, les services de la cour d’appel de Lyon et le service administratif interrégional judiciaire Centre-Est.


Avec le rattachement de Lyon à la France, le pouvoir royal installe une sénéchaussée dans la « maison de Roanne » au cœur de la ville puis à partir du XVe siècle une maison de justice. L’incendie de cette maison en 1622 est suivie de la construction d’un premier palais de justice, le Palais de Roanne qui tombe en ruine à la fin du xviiie siècle.

Palais de justice historique de Lyon, carte maximum, 26/10/2012.

Avec une réforme de la carte judiciaire, débute en 1828 la première phase du projet de reconstruction du palais avec l’acquisition du terrain et le choix de l’architecte Louis-Pierre Baltard qui remporte le concours d’architecture. La deuxième phase, les travaux de construction du palais débutent en 1835, et se terminent en 1847. C’est l’un des plus beaux édifices néo-classiques français. Le bas-relief représentant : La Ville de Lyon accueille les Arts, l’Industrie et l’Agriculture sera exécuté en 1847 par le sculpteur Jean-François Legendre-Héral.

En 1995, la construction d’un nouveau palais de justice dans le quartier de la Part-Dieu permet le transfert du tribunal de grande instance, du tribunal d’instance et du tribunal de commerce de Lyon. La cour d’appel de Lyon et la cour d’assises du Rhône demeurent installées dans ce qui est désormais le palais de justice « historique ».

En 2008 commence une profonde rénovation du palais, permettant ainsi d’améliorer les conditions de travail des magistrats, du personnel ainsi que l’accueil du public, rendant notamment accessible le lieu aux personnes à mobilité réduite. La sécurité du bâtiment a aussi été revue et renforcée. Les travaux se sont terminés en mai 2012 avec un coût de 44,85 millions d’euros financés par le ministère de la Justice et 4,8 millions d’euros financés par le conseil général du Rhône. À l’occasion de l’audience de rentrée solennelle de la cour d’appel de Lyon, le palais de justice rouvre ses portes le 14 janvier 2013.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.