Le moulin à marée du Birlot (Île de Bréhat, Côtes d’Armor).

Le moulin à marée du Birlot est un moulin à marée situé sur l’île de Bréhat, en Bretagne.


Le moulin se trouve sur la côte occidentale de l’île Sud de Bréhat.

Sa spécificité réside dans l’alimentation en eau de mer du mécanisme. Il ne fonctionne pas directement avec le courant de marée qui actionnerait sa roue mais se sert néanmoins de celle-ci pour remplir l’étang qui lui sert de réserve d’eau. En fait, le moulin ne peut tourner si sa roue est immergée, l’inertie étant trop importante. En revanche, lorsque la mer est suffisamment descendue (mi-marée dans le cas du Birlot), la roue à aubes du moulin peut être alimentée en eau au moyen d’une vanne qui libère le flux nécessaire provenant de la réserve d’eau. Le moulin peut alors tourner 6 heures puisque la marée descend encore 3 heures et remonte 3 heures pour atteindre la roue. Cette opération peut avoir lieu deux fois par 24 heures, selon les besoins. Par rapport à un moulin à vent ou de rivière qui sont soumis aux aléas climatiques, l’intérêt d’un moulin à mer ou à marée est que l’énergie employée est constante et prévisible (un moulin de rivière peut manquer d’eau à la suite de l’assèchement de celle-ci lors d’une sècheresse, tandis qu’un moulin à vent peut avoir trop de vent ou pas assez).

Moulin à marée du Birlot, carte maximum, Paris, 15/06/2010.

Ce moulin a été construit de 1633 à 1638 par le Duc de Penthièvre, seigneur de Bréhat, sur le chenal de Kerpont. De gros travaux ont été réalisés en 1744, date que porte le linteau de la porte cintrée.

Il a produit de la farine jusqu’en 1920, date à laquelle un boulanger vient s’installer sur l’île. Ce dernier fait alors venir sa matière première du continent et produit un pain tellement apprécié par les bréhatins que le moulin n’est plus rentable, et s’arrête alors de tourner.

Moulin à marée du Birlot, prêt-à-poster.

Abandonné, son toit de chaume s’est peu à peu dégradé. Un toit de fibrociment à deux pans l’a remplacé mais ne résistera pas à la tempête de 1987. La commune rachète le moulin en 1990 et procède aux premiers travaux de sauvegarde des murs.

Moulin à marée du Birlot, carte maximum, Bréhat, 27/08/2010.

L’« Association du moulin du Birlot » est créée en 1994 pour trouver les fonds et gérer la restauration. Le toit, les portes, fenêtres et planchers sont réalisés la même année, grâce au mécénat des assurances Société Suisse et Suravenir (Crédit mutuel de Bretagne). Un nouveau mécanisme a été construit et mis en place.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.