Le jeu de dominos.

Les dominos sont un jeu de société d’origine chinoise, utilisant 28 pièces (dans le cas d’un jeu « double-six »). On y joue généralement à deux, trois ou quatre personnes. Comme avec les cartes, il existe de nombreuses variantes de jeu. Les explications ci-dessous en donnent quelques exemples.

Mais l’origine réelle reste mystérieuse, car d’autres prétendent que le plus vieux jeu de domino aurait été trouvé dans la tombe de Toutânkhamon.


Les dominos sont à l’origine une modification chinoise du jeu de dés indien. Le dé indien est connu en Europe comme dé à six faces ; il était utilisé en Inde notamment pour le chaturanga, l’un des ancêtres du jeu d’échecs. Les Chinois ont transformé ces dés en pièces plates réversibles représentant des points. Ces pièces étaient à l’origine fabriquées en ivoire.

Des dominos en os, probablement d’influence romaine, sont connus en Gaule dès le Ier siècle à Melun. Le jeu refait son apparition en Italie vers 1760. De là, il s’impose rapidement en France où d’ailleurs le mot « domino » proviendrait de la similitude entre les pièces du jeu (recto blanc, verso noir) et l’habit des religieux dominicains (lequel est blanc, mais peut être recouvert d’une cape noire servant de manteau). Jouer aux dominos devient très en vogue au XIXe siècle. Les pièces sont fabriquées en bois, en nacre ou en os animal (notamment, les tibias de bœuf, utilisés à Méru dans l’Oise). Après la Première Guerre mondiale, le plastique remplace peu à peu l’os.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.