Le hockey sur gazon.

Le hockey sur gazon est un sport collectif de balle, mettant aux prises deux formations de onze joueurs équipés d’une crosse, appelée communément « stick ».


Le hockey sur gazon est le plus ancien jeu de balle avec crosse connu qu’on ait pu trouver parmi les premières civilisations. Aucune preuve ni aucune source d’information n’existe au sujet de l’origine réelle de ce jeu. La plus ancienne représentation de ce sport se trouve sur une fresque tombale dans la vallée du Nil et datant de 2000 ans av. J.-C. À la même époque, on retrouve également un jeu presque identique en Chine, au Moyen-Orient ainsi qu’en Amérique. On trouve également un bas relief représentant ce jeu sur le mur de Thémistocle à Athènes, datant de l’antiquité grecque.

En France, du Moyen Âge à la Révolution, la crosse (ou soule à la crosse), le hocquet, le Jeu de mail ou le gouret sont très populaires. Il convient également de citer ici le shinty écossais, le hurling irlandais ainsi que le bandy gallois.

L’histoire moderne du hockey remonte en Angleterre à la fondation du premier club : Blackheath (1851). En 1875, un autre club londonien, Teddington, modernise et normalise enfin ce jeu par de nouvelles règles ; la balle étant devenue sphérique, elle ne peut plus être prise en mains et la crosse ne peut plus être élevée au-dessus des épaules. En 1883, le nombre de joueurs par équipe est fixé à onze. La plus importante innovation est la création de la « zone de tirs au but » adoptée par l’Association anglaise de hockey nouvellement créée.

Au cours des années suivantes, l’armée britannique développa le hockey moderne dans les colonies britanniques (Empire des Indes, et autres). En 1908, et pour la première fois, le hockey est présenté en avant-première aux JO de Londres. L’Angleterre termine première devant l’Irlande, l’Écosse, le Pays de Galles et l’Allemagne.

Le reste du monde ne reste toutefois pas inactif et un championnat de France voit le jour dès 1899. La Fédération française de hockey voit le jour en 1920.

La Fédération Internationale de Hockey (FIH) voit le jour à Paris en 1924 sous la présidence de Paul Léautey et l’impulsion de Frantz Reichel qui lui succède dès l’année suivante et reste à ce poste jusqu’à son décès en 1932. Aujourd’hui, Marijke Fleuren a repris le flambeau et travaille a une meilleure égalité des sexes dans le sport.

En 1980, le hockey féminin est présenté en avant-première aux JO de Moscou.

La crosse (en français européen) ou stick est droite dans sa partie haute, équipée d’un grip, similaire à celui d’une raquette de tennis. La partie basse est courbe et possède une face bombée (la face extérieure) et une face plane (la face intérieure). Seul l’usage de cette face plane est autorisé pour frapper ou dévier la balle. La crosse est traditionnellement en bois mais de plus en plus souvent de matières composites comme le carbone ou le Kevlar sont utilisées pour sa fabrication. La crosse proprement dite doit pouvoir entrer dans un rond d’un diamètre d’intérieur de 5,10 cm. La courbure de la crosse a aussi ses restrictions. Des courbures toujours plus importantes ont engendré ces dernières années des tirs aériens non sollicités, source potentielle d’accidents graves en cours de match. La courbe maximale donc a été ramenée à 25,4 mm (1″) et ce depuis le 1er septembre 2006. Dans la zone euro, il n’est pas rare de voir les deux arbitres d’une rencontre procéder avant le match à un contrôle de courbure avec comme seul outil une pièce de deux euros tenue verticalement qui ne peut pas passer sous la crosse posée sur une surface plane.

Le pénalty corner, short corner ou “P.C.”

Un joueur placé à 9,14 m du poteau de but doit passer la balle à un joueur de son équipe qui la bloque en dehors de la zone. Il y a souvent un bloqueur et un tireur. Il y a 4 joueurs plus le gardien de l’équipe adverse dans le but qui doivent bloquer la balle ou la dévier.

Une balle de hockey pèse entre 156 et 163 grammes pour les habituelles mais il existe des balles plus légère pour les jeunes. Anciennement fabriquée en cuir à l’époque où ce sport se pratiquait avec des crosses en bois sur un terrain en gazon naturel, elle est aujourd’hui faite de matériaux plastiques. Creuse à l’intérieur, la balle est la plupart du temps lisse mais de très petits cratères sont acceptés. Ces dernières sont souvent utilisées sur un terrain en gazon synthétique « mouillé » parce qu’elles ont, à l’image des balles de golf, plus de portance.

Le gardien de but porte un maillot de couleur différente de celui des dix autres joueurs de l’équipe ainsi que celui de l’équipe adverse. Il utilise des accessoires de protection : casque, plastron, coquille, guêtres, coudières, short, sabots et gants. Certains gardiens portent une protection supplémentaire afin de protéger leur cou. Le port des coudières n’est pas non plus obligatoire. De manière générale, les gardiens ont une grande liberté dans le choix de leur équipement. Mais la tenue du gardien de but doit obéir aux règles et aux normes de la FIH afin de ne pas augmenter de manière artificielle sa corpulence.

Le gardien peut jouer la balle avec chaque partie de son corps mais doit être vigilant à ne pas la coincer sous lui ou dans son équipement, sans quoi l’arbitre siffle un pénalty-corner. Il peut aussi se servir de sa crosse. Il peut jouer la balle seulement dans sa zone de gardien. En dehors de celle-ci il peut seulement jouer avec la crosse.

Le hockey sur gazon a longtemps été dominé par les mêmes équipes : en particulier l’Inde, qui a régné sur cette discipline pendant trois décennies, remportant l’ensemble des six médailles d’or olympiques et 30 parties consécutives entre 1928 et 1956. Mais il ne faut pas oublier l’Allemagne, l’Australie, le Pakistan, les Pays-Bas et accessoirement l’Angleterre. Depuis quelques années, d’autres équipes font leur apparition et revendiquent leurs place dans l’élite internationale : l’Argentine, l’Espagne et surtout la Belgique. Les Red Lions remportent le 16 décembre 2018 la coupe du monde au Kalinga Stadium de Bhubaneswar, en Inde, en s’imposant contre les Pays-Bas. Ils gagnent également le Championnat d’Europe masculin de hockey sur gazon 2019, terminent 2e aux Jeux olympiques de Rio et ils remportent l’or aux jeux de Tokyo en 2021.

Quant à la France, elle réussit à se qualifier pour le Champions Trophy en 1992 mais termina à la dernière place avec un total de sept défaites en sept matchs. Elle a également atteint la finale de la coupe du monde U21 contre l’Allemagne en 2013 et, en Inde, les quarts de finale de la coupe du monde 2018 remportée par la Belgique où elle s’incline face à l’Australie, ce résultat la plaçant 15e au classement mondial.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.