Le Grand Prix automobile de Malaisie.

Le Grand Prix automobile de Malaisie est une épreuve comptant pour le championnat du monde de Formule 1 organisée de 1999 à 2017. Il se court sur le circuit de Sepang près de Kuala Lumpur. Depuis 2001, le Grand Prix de Malaisie a été basculé de la fin du calendrier de la saison au début de celui-ci. L’édition 2015 s’est déroulée le 29 mars. En 2016, en raison de travaux de rénovation du circuit, le Grand Prix est à nouveau programmé en fin de saison. La dernière course à Sepang se déroule en 2017, dans la mesure où le gouvernement malaisien a décidé d’arrêter d’organiser ce Grand Prix à partir de 2018, faute de rentabilité.


Le Grand Prix automobile de Malaisie 1999 marque le retour de Michael Schumacher à la compétition après en avoir été écarté à cause d’une jambe cassée lors du Grand Prix de Grande-Bretagne plus tôt dans la saison. Il domine la course et offre la victoire à son coéquipier Eddie Irvine afin de l’aider à remporter le titre. Mais en raison d’une irrégularité technique, les deux Ferrari sont, dans un premier temps, disqualifiées, la victoire revenant provisoirement à Mika Häkkinen. Après appel, les deux pilotes Ferrari sont réinstallés à leur place initiale.

Le Grand Prix de Malaisie est souvent marqué par des orages et des pluies diluviennes. La course de 2001 est marquée par un violent orage en milieu de course qui rend les conditions si mauvaises que les deux Ferrari de Michael Schumacher et de Rubens Barrichello sortent de piste  simultanément dans le même virage. Les deux pilotes terminent néanmoins la course aux deux premières places.

En 2009, la course est interrompue au 31e tour à cause des conditions climatiques, tous les pilotes ayant fini dans les points ce jour-là ne  marquent que la moitié des points.

En 2012, les conditions climatiques changeantes permettent au jeune Mexicain Sergio Pérez de mener une partie de la course au volant de sa modeste Sauber-Ferrari ; il est finalement vaincu par Fernando Alonso.

Les épreuves de Formule 1 pourraient ne plus avoir lieu en Malaisie. En 2016, Razlan Razali le directeur du circuit international de Sepang, a déclaré « S’il n’y a plus d’intérêt économique, pourquoi continuer ? Nous ferions mieux de faire une pause ». Le ministre malaisien des Sports a exprimé sur son compte Twitter son souhait de voir la Malaisie arrêter d’accueillir un Grand Prix de Formule 1.

À la suite d’un accord à l’amiable avec Liberty Media, le Grand Prix automobile de Malaisie 2017 sera le dernier alors que l’édition 2018 aurait dû marquer la fin du contrat signé avec la Formula One Management de Bernie Ecclestone. Plusieurs ministres malaisiens et le directeur du circuit avaient laissé entendre que le circuit international de Sepang ne renouvellerait pas son contrat, faute de rentabilité.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.