Le clivia.

Clivia est un genre de plantes à fleur originaire d’Afrique australe de la famille des Amaryllidaceae.

La beauté de leur feuillage ainsi que l’abondance de leurs fleurs justifient leur usage abondant comme plante ornementale.


Des spécimens ont été rassemblés par les explorateurs britanniques William Burchell et John Bowie en 1815 et 1820, respectivement. Clivia nobilis a été la première espèce nommée lorsqu’en 1828 le botaniste John Lindley lui donna un nom à l’honneur de Lady Charlotte Florentia Clive, duchesse de Northumberland (1787–1866) (femme de Hugh Percy (3e duc de  Northumberland), qui fut un temps gouverneure de la future reine Victoria.

Ce sont des herbacées sempervirentes avec des feuilles vertes en forme de lanière.

Les fleurs qui s’épanouissent au bout d’une hampe florale de 30 à 40 cm de long sont en forme de cloches. Elles peuvent être de toutes les couleurs, hormis le bleu, noir et brun.

Des six espèces connues, Clivia miniata est la plus fréquemment cultivée ; des variétés hybrides possédant des fleurs allant du rouge-orange profond au jaune pâle ont été créées par les cultivateurs.

Les plants de C. miniata, C. gardenii, C. robusta et C. caulescens fleurissent après trois à quatre ans, alors que les variétés jaunes peuvent prendre plus de temps. C. nobilis fleurit après 7 à 8 ans. Il a été rapporté que C. mirabilis prend également 6 ans à fleurir.

La floraison a lieu de février à juillet (hémisphère nord) ou de juillet à septembre (hémisphère sud, dont Afrique australe), et avec un traitement approprié par le froid, également à Noël.

On multiplie les Clivia par les caïeux qui se développent sur les côtés des bulbes et qu’on détache à l’automne. On les propage aussi par le semis, dans du sable ou de la terre de bruyère, en appuyant seulement les graines à la surface du sol, sans les enterrer, et en les tenant à l’ombre. En Provence seulement, ces belles plantes peuvent être laissées tout l’hiver en pleine terre ; sous le climat de Paris, elles réussissent surtout bien en pots ou, en pleine terre, en serre froide.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.