Le Château de Peel (Ile de Man).

Le château de Peel est un château médiéval construit à Peel, sur la petite île de Saint-Patrick, reliée par une chaussée à l’île de Man. Cet ensemble important surplombe le port de Peel. On peut y voir une tour et les ruines d’une église construites au XIe siècle. La cathédrale date du XIIIe siècle.


Le site du château de Peel, sur l’île de Saint-Patrick, est occupé depuis la préhistoire. Il est voué au culte chrétien dès le VIe siècle. À la fin du VIIIe siècle, les Vikings, païens, s’y établissent, puis, lorsque Godred Crovan, roi de Man, unifie le royaume de Man et des îles Hébrides, le château devient le siège du pouvoir mannois.

Le château est entouré d’enceintes qui incluent l’église Saint-Patrick et la Tour ronde, érigées à partir du xie siècle. Le château abrite alors les appartements des seigneurs de l’île de Man. Lorsque la Couronne  d’Angleterre reprend le pouvoir sur l’île en 1765, le château est abandonné et tombe progressivement en ruine jusqu’au milieu du XIXe siècle.

Jusqu’au XVIIIe siècle, le château de Peel est le centre de la vie politique sur l’île de Man. Puis le pouvoir est transféré à Château-Rushen, faisant de Castletown la nouvelle capitale de l’île.

Le château de Peel a essentiellement une fonction défensive et a été construit à l’origine pour se prémunir des attaques venues de la mer. Il présente pourtant des lacunes défensives dans le cas d’une attaque venue des terres, et notamment des hauteurs de la colline de Peel. Des découvertes archéologiques ont révélé qu’un rempart de pierre de l’époque celto-norroise avait été rehaussé par un mur de tourbe au Moyen Âge.

Il ne semble pas que l’ensemble de Saint-Patrick ait été entouré par ces remparts, même si des archéologues ont tenté de les localiser au nord3 et au sud de l’île.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.