Le château de Loches (Indre-et-Loire).

Le donjon de Loches est un château fort, de la première moitié du XIe siècle, qui se dresse dans le Val de Loire, sur la commune de Loches dans le département d’Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire, au cœur de la Cité Royale. Cette Cité comprend, outre le donjon, le logis royal et la collégiale Saint-Ours.

Au titre des monuments historiques ; le château fait l’objet d’un classement par la liste de 1862 ; la porte de l’enceinte du château fait l’objet d’un classement par arrêté du 12 juillet 1886 ; l’ancien palais royal (logis royal) fait l’objet d’un classement par liste de 1889 ; la partie d’enceinte nord-ouest dominant la rue des Fossés-Saint-Ours et reliant la porte principale du château à la base du logis royal au nord fait l’objet d’une inscription par arrêté du 8 août 1962.

Même si des traces de l’occupation romaine sont attestées dans les environs de Loches, il n’existe aucun vestige antérieur à la tour carrée du Xe siècle. La première trace d’un château sur l’emplacement actuel est signalée par Ursus de Cahors en 491, qui évoque un castrum, il s’agissait vraisemblablement d’un camp fortifié comportant un donjon en bois mort en 508.

Château de Loches, carte maximum, 14/06/1986.

En 742, la place est prise par les forces de Pépin et Carloman, qui répriment la révolte de Hunald, duc d’Aquitaine. Le château est alors complètement rasé.

Lorsque Louis le Bègue, fils de Charles le Chauve, fit de Tours une préfecture royale, il en nomma Ingelger préfet. En reconnaissance de ses services, il lui donne une partie du comté d’Anjou et lui fait épouser la fille du comte de Gatinais. Leur fils Foulques le Roux épousera Roscille de Loches qui lui apportera la forteresse de Loches. C’est ainsi que naîtra la puissante famille des comtes d’Anjou.

Le donjon fut réalisé par Foulques Nerra, quatrième comte d’Anjou. Une analyse dendrochronologie réalisée sur des restes de poutres situe la construction entre 1013 et 1035.

Au XIIe siècle, Henri II Plantagenêt fait ériger les magnifiques remparts et les douves qui entourent la ville haute, les chefs-d’œuvre de cette époque toujours visibles actuellement.

Château de Loches, épreuve de luxe.

Donné à Philippe-Auguste par Jean Sans Terre, en 1193, il est repris par Richard Cœur de Lion l’année suivante, lors d’un siège de trois heures, selon une légende.

Le donjon est repris aux Plantagenêts par Philippe II de France en 1205. À cette date, Loches intègre le domaine royal, et le château ne connaitra plus d’affrontement militaire majeur. Il est utilisé comme prison à partir du XVe siècle par Louis XI et ce jusqu’en 1926.

Durant la Révolution américaine, la France finança et se battit avec les Américains contre l’Angleterre et Louis XVI utilisa le château de Loches comme prison pour les Anglais capturés.

Durant la Révolution française, le château fut pillé et sévèrement endommagé. Des restaurations majeures commencèrent en 1806 mais encore aujourd’hui certaines parties sont encore en ruines. Propriétés de la commune de Loches, le château et l’ancienne collégiale Saint-Ours adjacente sont ouverts au public.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *