Le château de Horst à Holsbeek (Belgique).

Le château de Rhode-Saint-Pierre, aussi appelé château de Horst, est situé dans le Brabant flamand en Belgique (3220 Holsbeek). Avec les châteaux de Bouillon, de Beersel, de Corroy, de Gand, de Lavaux et de Vêves, il constitue un des plus beaux châteaux médiévaux de Belgique. Le château de Horst tient sa couleur verdâtre de la glauconite, une pierre argileuse.


En 1100 est cité un « Rode Castellum ».

En 1263 il est la propriété de Jean de Horst. C’est un château entouré de douves de la forme d’un polygone irrégulier.

L’histoire de cette demeure remonte donc au xiiie siècle quand Rode échut dans les mains des Lantwyck dont un Jean épousa en date du 27 mars 1292 Marguerite de Brabant, dite de Tervueren, fille naturelle du duc Jean Ier.

La zone de Rhode-Saint-Pierre était stratégiquement située près de Louvain qui, jusqu’au milieu du XIVe siècle, était la plus grande et la plus importante ville du duché de Brabant.

Le dispositif défensif est évident mais il n’est que la succession revue à la Renaissance d’une place forte du Moyen Âge. Horst est en effet un des premiers châteaux du Brabant à avoir quitté in illo tempore ses habits médiévaux pour ceux d’une existence moins guerrière et versée vers un art de vivre courtisan où se conjuguèrent beauté et harmonie.

Les villageois disent que le fantôme du seigneur de Rode revient tous les jours à minuit dans un carrosse tiré par six chevaux sauvages qui, sortant du bois où se trouvent les ruines du pressoir, descend au grand galop l’avenue des tilleuls et entre, on ne sait par quelle magie, dans le donjon. Des lueurs sinistres brillent alors pendant un temps aux meurtrières de la tour avant que le carrosse ne repasse le pont-levis et retourne, aussi furtivement qu’il est venu, dans les ruines du pressoir.

L’âme du légendaire seigneur du XVe siècle ne pourrait trouver la paix pour avoir tué son chapelain.

Il existe deux versions de l’histoire :

La première prétend que le prêtre avait commencé la messe au château avant l’arrivée du seigneur, et ce dernier, furieux de son manque de respect, lui aurait tranché la gorge.

Château de Horst, carte maximum, Belgique, 1952.

La seconde version dit que le dernier sire de Rhode aurait passé sa jeunesse dans les aventures des voyages lointains et serait, enfin, rentré dans le pays accompagné d’une jeune et jolie femme, épousée à l’étranger. Déjà âgé, son caractère sombre et chagrin l’avait rendu très sévère à l’égard de ses vassaux et fort jaloux de sa compagne; il prit ombrage de ses conversations avec le chapelain. Il advint qu’un jeune homme à la veille de se marier, fut condamné à être pendu pour délit de chasse. Sa fiancée, toute éplorée, demanda à la châtelaine son intervention auprès du seigneur, en faveur de son futur époux et celui-ci fut en effet gracié. Or, peu de temps après, le sire de Rhode, sa femme et le chapelain, se rendant en carrosse au château d’Hervelé, rencontrèrent une noce. L’épousée jeta son bouquet sur les genoux de la noble qui, émue, remercia le jeune couple de la main. Le vieux gentilhomme regarda sa fiancée avec surprise, ne comprenant rien à son trouble. Il ne savait pas et elle ne voulait pas lui dire qu’elle venait de voir, si heureux, était le manant qui avait été condamné à mort. Elle eût redouté que, par un geste de rancune, il ne se fût fait un plaisir de troubler la noce. Dans la crainte que le chapelain ne parlât, elle lui fit signe de se taire. Par malheur, son mari aperçut ce geste; tous ses soupçons lui surgirent à l’instant, à l’esprit et lui semblèrent confirmés. Fou de colère, il poignarda le malheureux prêtre qui tomba, frappé à mort dans le carrosse. À la vue de cette scène sanglante, la châtelaine s’évanouit. Quand elle rouvrit les yeux, elle était folle. Elle mourut peu de temps après. L’époux ne tarda pas à reconnaître sa fatale erreur et, poursuivi par d’horribles visions, passa le reste de sa vie dans la solitude et les remords. Il trépassa sans postérité.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.