L’autocar.

Un autocar, aussi appelé car en Europe et autobus voyageur en Amérique du Nord, est un moyen de transport routier pouvant accueillir confortablement plusieurs voyageurs pour de moyennes et longues distances, notamment pour des liaisons interurbaines (dessertes régulières), les voyages touristiques (autocar de tourisme), et les transports scolaires.


Durant les voyages en autocars, les voyageurs sont obligatoirement assis. La directive 2003/20/CE du Parlement européen impose d’ailleurs l’usage des ceintures de sécurité dans les autocars qui en sont équipés (ceux qui ont été mis en circulation après le 1er octobre 2001). Le Code de la route français a été modifié dans ce sens en juillet 2003.

Les autocars sont équipés de soutes dans lesquelles les passagers peuvent déposer leurs bagages encombrants. Ces soutes sont situées sous l’habitacle et, par conséquent, les autocars sont sensiblement plus hauts que les autobus. Pour les longues liaisons (souvent de nuit), certains autocars disposent de toilettes et de couchettes ou de sièges inclinables.

La différence avec les autobus réside surtout dans le fait que ces derniers sont conçus pour effectuer des trajets moins longs que les autocars. Le terme « autobus », en Europe, fait référence à un usage urbain ou périurbain, dans lequel la vitesse des véhicules est relativement faible et les arrêts fréquents. On y autorise donc la station debout. Ces véhicules comportent en outre plusieurs portes pour la montée et la descente des voyageurs.

Autocar, entier postal, Corée du Sud.

En 1947, l’Espagne crée une loi sur les transports qui considère comme un service public le transport par autocar. De ce fait, le transport par autocar est confié par l’État et les régions autonomes à des sociétés selon un régime de concessions.

Le 7 août 2015, en France, la Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques dite loi Macron est promulguée ; elle autorise l’ouverture à la concurrence du transport par autocar.

En septembre 2015, en France, la ceinture de sécurité et l’éthylotest antidémarrage deviennent obligatoires

Suite à l’accident de Puisseguin survenu en 2015, le BEA-TT a proposé de mettre à jour le règlement ONU 1186.

Le 16 octobre 2018 entre en vigueur l’amendement de règlement ONU 118 “Prescriptions techniques uniformes relatives au comportement au feu et/ou à l’imperméabilité aux carburants ou aux lubrifiants des matériaux utilisés dans la construction de certaines catégories de véhicules automobiles”. Il concerne les véhicules de la catégorie M3, classes II et III.

Autocar, entier postal, Pologne.

Dans un autocar, les voyageurs sont tous obligatoirement assis (hormis en zone urbaine où ceux-ci peuvent être debouts). La directive 2003/20/CE du Parlement européen impose d’ailleurs l’usage des ceintures de sécurité dans les autocars qui en sont équipés (ceux qui en France ont été mis en circulation après le 1er octobre 1999 pour les autocars de plus de 3,5 tonnes et en octobre 2001 pour les autocars de moins de 3,5 tonnes). Le Code de la route français a été modifié dans ce sens en juillet 2003. Depuis le 1er septembre 2015, tous les autocars français doivent obligatoirement être équipés de ceintures de sécurité.

Les autocars sont équipés de soutes dans lesquelles les passagers peuvent déposer leurs bagages encombrants. Ces soutes sont situées sous l’habitacle et, par conséquent, les autocars sont sensiblement plus hauts que les autobus. Exception des autocars à planché bas, tel que l’Iveco Bus Crossway LE. Pour les longues liaisons ou tourisme, certains autocars disposent de toilettes, cuisinettes et de couchettes ou de sièges inclinables.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.