L’archipel de Zanzibar (Tanzanie).

Zanzibar, en swahili Funguvisiwa ya Zanzibar, est un archipel de l’océan Indien situé en face des côtes tanzaniennes, formé de trois îles principales (Unguja, Pemba et Mafia) et de plusieurs autres petites îles.

Les îles d’Unguja et de Pemba forment depuis plusieurs siècles une entité tour à tour indépendante (sultanat de Zanzibar et État de Zanzibar), colonisée par le Royaume-Uni (protectorat de Zanzibar) ou incorporée à la Tanzanie (Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar). L’île de Mafia a quant à elle toujours été intégrée à la Tanzanie continentale (Afrique orientale allemande, territoire sous mandat de Tanganyika et État de Tanganyika).


Le nom de Zanzibar a été donné au Moyen Âge par les navigateurs perses qui désignaient la région côtière de l’Afrique orientale, dont l’archipel de Zanzibar, sous le vocable de Zangibar ou Zanğibar, signifiant « la terre des noirs » (de zang ou zanğ, « noirs », et bar, « terre », « pays ») ou encore, “bar” qui veut dire “plein” “abondance” qui veut dire “noirs en abondance” en vieux perse.

Ce sont les Portugais qui, lors de leurs pérégrinations autour de l’Afrique au XVe et XVIe siècles, feront connaître l’archipel sous son nom actuel, puisqu’il s’agit d’une transcription en portugais du nom arabe (forme attestée chez Duarte Barbosa en 1516).

Durant l’antiquité, l’archipel était connu sous les noms de Tangenae chez Pline l’Ancien, Azania chez Ptolémée et Zingion chez Cosmas  Indicopleustès, ces noms étant tous empruntés aux arabes, particulièrement aux langues sudarabiques (notamment la langue sabéenne du Royaume de Saba dont l’archipel aurait été une possession selon la légende)2. Il était dénommé zenj par les marchands d’esclave arabes, mot par lequel ils désignaient aussi les habitants de la côte est de l’Afrique et d’où vient le nom de « Zanzibar ».

Zanzibar est un archipel tanzanien situé dans l’océan Indien, le long de la côte orientale de l’Afrique, à la hauteur de la partie continentale de la Tanzanie. Accompagnées de plusieurs autres petites îles, îlots et récifs coralliens, trois îles principales composent cet archipel : Unguja, Pemba et Mafia.

Unguja, aussi appelée à tort Zanzibar, est la principale île de l’archipel. Située en son centre, elle est séparée de la Tanzanie par le canal de Zanzibar et abrite la plus grande ville de l’archipel : Zanzibar. L’île de Pemba, séparée de la Tanzanie par le canal de Pemba, est la grande île la plus au nord de l’archipel tandis que l’île de Mafia, séparée de la Tanzanie par le canal de Mafia, est la grande île la plus au sud.

Les îles sont peu élevées, l’altitude maximale de l’archipel étant de 130 mètres à la chaîne de Koani sur l’île Unguja, et sont partiellement entourées de récifs coralliens formant des lagons. Leur littoral est parfois  extrêmement découpé en péninsules et en baies, formant alors de nombreux ports naturels et baies.

Les plus grands îlots sont Prison Island, Bawe, Chapwani, Chumbe, Mnemba et Misali Island.

Avec le bombardement de Zanzibar en 1896, l’archipel est le théâtre d’une des guerres les plus courtes de toute l’histoire, elle dura trente-huit minutes et opposa les soldats britanniques aux soldats de l’île d’Unguja.

À la formation de la Tanzanie par l’association des États du Tanganyika et de Zanzibar, l’archipel est réuni sous le même pays et découpé en six régions : Pemba Nord et Pemba Sud sur l’île de Pemba, Unguja Sud et Central, Unguja Nord et Unguja Ville et Ouest sur l’île d’Unguja formant l’entité administrative autonome du Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar tandis que l’île de Mafia est rattachée à la région de Pwani.

La majorité des habitants et des infrastructures des îles d’Unguja et de Pemba se trouvent dans l’ouest des îles, le corail interdisant l’agriculture sur les parties orientales. La principale ville de l’archipel et capitale du Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar est Zanzibar située sur l’île d’Unguja.

Environ 98 % de la population de Zanzibar est musulmane.

L’archipel de Zanzibar est soumis à un climat équatorial caractérisé par deux saisons des pluies : la plus importante (masika) se déroule de mars à fin mai et la plus petite (vuli) de mi-octobre à décembre. Entre les deux s’installe une saison sèche principalement de juin à octobre. Le mois de février est le plus chaud et celui d’août le plus frais. Les îles étant trop proches de l’équateur, elles ne sont pas soumises au passage des cyclones tropicaux.

Les principales cultures des îles d’Unguja et de Pemba sont les girofliers (dans l’Ouest des îles), le riz et les cocotiers (uniquement à Unguja). L’Est des îles est peu propice à l’agriculture à cause de la présence d’un sol corallien peu épais ne permettant que la formation de savanes et de  broussailles.

Les industries de transformation du clou de girofle et de la noix de coco se trouvent sur Unguja, à Zanzibar.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.