“L’anschluss” (1938).

L’Anschluss (en traduction littérale : « raccordement », « rattachement ») est un terme allemand qui désigne l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie.

Les événements de 1938 marquent le point culminant des pressions de l’Allemagne et des nazis autrichiens pour unifier les populations allemandes et autrichiennes au sein d’une même nation. Dans les années précédant l’Anschluss, l’Allemagne nazie a soutenu le parti nazi autrichien dans sa tentative de conquérir le pouvoir et de doter l’Autriche d’un gouvernement nazi. Totalement attaché à l’indépendance de son pays, mais soumis à des pressions grandissantes, le chancelier autrichien, Kurt Schuschnigg, tente d’organiser un référendum pour demander à la population autrichienne si elle souhaite rester indépendante ou être incorporée à l’Allemagne.

Anschluss, carte maximum, Autriche, 1988.

Alors que le chancelier espère un résultat favorable au maintien de l’indépendance de l’Autriche, le parti nazi autrichien organise un coup d’État, planifié de longue date, le 11 mars 1938, peu avant le référendum, qui est annulé. Les troupes de la Wehrmacht entrent en Autriche le 12 mars 1938 pour mettre en œuvre l’annexion, sans rencontrer la moindre opposition. Au cours du mois suivant, les nazis organisent un plébiscite, demandant au peuple de ratifier le rattachement de l’Autriche au Reich, qui, de facto, a déjà eu lieu : 99 % des votes ont été favorables à l’annexion.

Des partisans du chancelier Kurt Schuschnigg arborant le drapeau du Front patriotique pendant la campagne référendaire des austrofascistes en mars 1938.

Anschluss, entier postal, Tchéquie.

Bien que les Alliés de la Première Guerre mondiale soient, en théorie, responsables du respect des termes du traité de Versailles et du traité de Saint-Germain-en-Laye, qui prohibent une union entre l’Allemagne et l’Autriche, l’Anschluss ne suscite que peu de réactions. Les deux principales puissances, la France et le Royaume-Uni, n’émettent que des protestations diplomatiques qui n’ont aucun effet.

L’Anschluss est une des étapes majeures dans la création, voulue depuis longtemps par Adolf Hitler, d’un Reich regroupant les pays et territoires germanophones, création qui avait débuté avec l’incorporation de la Sarre au Reich, à l’issue d’un référendum organisé le 13 janvier 1935. Après l’annexion de l’Autriche, le Troisième Reich s’empare en septembre 1938 du territoire des Sudètes, en Tchécoslovaquie (à la suite des accords de Munich), le reste du pays étant divisé en mars 1939 entre deux protectorats allemands : le protectorat de Bohême-Moravie et la République slovaque. En 1939, l’Allemagne annexe également le territoire de Memel, en Lituanie, ce qui constitue le dernier agrandissement territorial du Troisième Reich sans affrontement, avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

L’Anschluss entraîne une profonde « nazification » de la société autrichienne et l’Autriche cesse d’exister en tant qu’État indépendant jusqu’en 1945. Considérée comme « la première victime du nazisme » par les Alliés, l’Autriche est dotée d’un gouvernement provisoire le 27 avril 1945, lors de sa libération par l’Armée rouge, et est divisée en quatre zones d’occupation chacune administrée par une des forces alliées également présentes en Allemagne. Elle retrouve sa pleine souveraineté en 1955.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.