L’agouti.

L’agouti est un rongeur qui ressemble à un écureuil. Il a de grandes pattes, un museau pointu, un pelage brillant orangé ou brun sur le dos et  blanchâtre sur le ventre, avec de petites taches brunes. Les poils de sa croupe sont plus longs que ceux du reste de son corps.

Son corps mesure de 40 à 65 cm de long, pour un poids moyen de 1,2 à 4 kg. Sa tête ressemble à celle d’un rat. Sa queue, dégarnie de poils, est plus petite que celle d’un lièvre, et parfois, elle est inexistante. Ses oreilles sont courtes et arrondies. Il a de petites pattes. Celles de derrière, avec cinq doigts, ont des ongles. Les pattes de devant ont seulement quatre doigts.

L’agouti vit en solitaire dans les forêts tropicales humides d’Amérique du Sud (Brésil, Paraguay, Costa Rica et Argentine). De nos jours, on peut le trouver aussi près des champs cultivés de ces pays. Il est actif surtout pendant la journée.

L’agouti est frugivore. Il se nourrit de noix, de fruits tombés des arbres, de racines et de plantes. Souvent, les agoutis se réunissent en groupe pour se nourrir. A noter que cet animal se nourrit avec ses pattes avant en se redressant sur ses pattes arrières, comme un écureuil. Au Brésil, il est considéré comme l’un des rares animaux capables d’ouvrir les noix du Brésil seulement avec ses dents et sa mâchoire.

La période de gestation dure de 100 à 120 jours. La femelle peut avoir 2 ou 3 petits par portée. Les petits naissent les yeux ouverts dans un terrier couvert de feuilles et de poils. Ils peuvent manger et courir quelques heures  seulement après leur naissance et atteignent la maturité sexuelle dès l’âge de 6 mois. L’agouti se reproduit assez facilement dans les parcs  zoologiques. Il est monogame : dans un couple, les partenaires ne se séparent pas durant toute leur vie.

La longévité de l’agouti est de 15 à 20 ans en captivité. Dans la nature, sa durée de vie est en général plus courte.

Quand il se sent en danger, il émet un petit aboiement, tandis que lorsqu’il est irrité, il crie et siffle.

C’est un animal très agile (debout, il peut sauter sur une hauteur de 2 mètres) et rapide. C’est également un bon nageur. Il a un odorat et une ouïe très développés, qui lui permettent de détecter facilement les fruits qui viennent de tomber et de retrouver les fruits qu’il enterre. Afin de faire des réserves, l’agouti enterre ses graines à différents endroits, mais comme il en oublie quelques-unes et ne les consomme pas toutes, ces graines germent, ce qui permet à la forêt de se régénérer. C’est pour cela qu’on le surnomme souvent “le jardinier des forêts”.

L’agouti est très méfiant et évite de s’approcher de l’homme. Les scientifiques connaissent peu de choses sur son existence dans son milieu naturel. Comme les autres espèces d’agouti, l’agouti d’Azara est beaucoup chassé par les peuples autochtones pour sa chair. Le nom de cet agouti fait référence au naturaliste espagnol Félix de Azara.

En Argentine, il est considéré comme “vulnérable”.

Source jaitoutcompris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.