La viola (violette, pensée).

Viola est un genre de plantes herbacées vivaces de la famille des Violaceae. Selon le positionnement des pétales, les espèces sont appelées « violettes » ou « pensées ». Les violettes sont parfois appelées « herbes de la Trinité ». Ces plantes ont un usage principalement ornemental. Des variétés odorantes servent en parfumerie et en confiserie.

Violette est un prénom féminin existant en Europe depuis le Moyen Âge.


Le genre Viola est représenté par des plantes herbacées à fleurs zygomorphes à 5 pétales. Certaines espèces produisent des fleurs cléistogames (V. odorata, V. hirta, …). Dans ce cas, les fleurs chasmogames correspondant à la première floraison sont souvent fertiles  (autopollinisation) et les cléistogames stériles (en raison du phénomène de protandrie) mais tous les cas intermédiaires peuvent se produire, donnant lieu à de nombreux croisement et hybridations. Les graines de certaines espèces sont caractérisées par un élaiosome qui leur permet d’être disséminées par les fourmis (myrmécochorie).

On nomme l’espèce, violette ou pensée, en fonction de la disposition des pétales (la « violette fait la tête », la « pensée sourit », selon la position des deux pétales latéraux tournés respectivement vers le bas et vers le haut) :

  • les violettes : deux pétales vers le haut et trois vers le bas, cœur blanc de la corolle. Elles sont représentées en Europe, principalement par la section Viola (anciennement Nomimium) ;
  • les pensées : quatre pétales vers le haut (les deux pétales latéraux étant rapprochés des deux supérieurs) et un vers le bas. Le cœur de la corolle est jaune. Elles sont représentées en Europe, principalement par la section Melanium ;
Violette, carte maximum, Espagne.

Les pensées ont donné des variétés horticoles à grandes fleurs. Les espèces sont nombreuses, 500 espèces réparties dans le monde, et forment de nombreux hybrides qui rendent la détermination parfois délicate. De nombreuses variétés sont faciles à cultiver.

  • L’hybride Viola ×wittrockiana est la variété prédominante de pensée cultivée.
  • Une sous-espèce de la pensée sauvage, Viola tricolor hortensis, est également présente.
  • Des cultivars nommés Viola ‘Cornuta’, ne doivent pas être confondus avec l’espèce botanique Viola cornuta

De nombreuses variétés ont été sélectionnées par l’homme, dont la Violette de Toulouse (emblème de la ville de Toulouse) qui fait partie de la famille des violettes de Parme, variété de violettes à fleurs doubles.

Violettes et pensées ont besoin d’un sol neutre ou calcaire, assez humifère et bien drainé. Elles peuvent atteindre 15 cm de haut . Elles sont présentes sur l’intégralité des continents. Elles peuvent se reproduire de trois manières différentes :

  • soit par pollinisation classique de leurs fleurs (fleurs dites chasmogames)
  • soit en émettant un stolon qui créera un nouveau plant
  • soit en produisant des capsules de graines par auto-pollinisation (fleurs dites cléistogames)

La violette fleurit au printemps pour la plupart des espèces et en automne si les conditions climatiques s’y prêtent (alternance de nuits froides et de jours chauds ensoleillés).

Les variétés horticoles de pensées sont des hybrides Viola ×wittrockiana. Il existe également de nombreuses variétés horticoles (cultivars) de viola odorata.

Les Viola sont les plantes hôtes des chenilles de nombreux papillons et parmi eux de beaucoup d’espèces de la sous-famille des Heliconiinae dont la Petite violette (Clossiana dia), le Cardinal (Argynnis pandora), le Chiffre (Fabriciana niobe), Speyeria alexandra, le Grand collier argenté, le Petit collier argenté, le Grand nacré, le Moyen nacré, le Petit nacré, le Nacré de la ronce, le tabac d’Espagne (Nymphalidae).

Les violettes parfumées (Viola odorata, Violette de Toulouse, … ) sont utilisées :

  • En confiserie, pour les bonbons à la violette élaborés à partir de fleurs fraîches cristallisées dans le sucre. Ils sont une spécialité de Liège (Violette de Liège, produite par Gicopa) et de Toulouse.

  • En pâtisserie, pour la confection de sirops.
  • En cuisine, les feuilles de violette ont une saveur légèrement végétale et peuvent être ajoutées aux salades de fruits, farces de volailles et pâtés de viandes. Les fleurs servent de décor aux pâtisseries, fraiches ou confites au sucre. les fleurs sèches ou fraîches sont utilisées en infusion, grog ou sirop.
  • En parfumerie, pour le célèbre parfum de violettes ; c’est une fleur au parfum envoûtant et suave auquel certains ont prêté un pouvoir aphrodisiaque.

Jadis, dans le domaine de la santé, pour soigner les maux de tête, l’insomnie et la mélancolie. Et utilisé pour guérir l’acné et les infections de la peau. Ses graines ou fleurs entraient dans la composition de remèdes de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle : catholicum simple ; diaprun solutif.

Dans la mythologie grecque, la nymphe Io fut aimée de Jupiter. Mais les amours de celui-ci furent une fois de plus contrariées par son épouse jalouse Junon, qui se vengea en changeant sa rivale en blanche génisse. Ainsi métamorphosée, Io errait tristement lorsqu’elle vit sortir de terre des petites fleurs qui tournèrent leurs corolles vers elle. Elle reconnut en elles

les pensées de ses amis venus la consoler. Un autre mythe jouant sur l’étymologie populaire du nom de la fleur raconte que des nymphes ioniennes avaient offert des violettes (appelées ion en grec) à Io qui avait guidé une colonie vers l’Attique. Un autre récit mythique fait de la violette une fleur funéraire de l’Antiquité car Proserpine en cueillait quand elle fut envoyée aux enfers.

Les Romains portaient des coiffures agrémentées de violettes, croyant qu’elles pouvaient prévenir les maux de tête liés à l’ébriété. Ils réalisaient avec ces fleurs une sorte de vin censé agir comme un remède homéopathique, et permettre d’apporter l’euphorie de l’ivresse sans avoir à en subir les désagréments. Les violettes étaient également considérées comme des fleurs de deuil, et en faisaient des couronnes de fleurs pour le jour des morts.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.