La rose de Noël (hellébore).

L’Hellébore noir, Ellébore noir ou Rose de Noël (Helleborus niger) est une plante acaulescente de la famille des Ranunculaceae. Elle est vivace, rhizomateuse, à longue floraison hivernale, d’où son nom de rose de Noël.

On l’appelle également herbe aux fous, pied de griffon, pied de lion, patte d’ours, rose de serpent ou pain de couleuvre. C’est la seule espèce de la section Helleborus.


L’ellébore (ελλεβορος, elleboros) est la plante la plus citée dans le Corpus hippocratique. Cette matière médicale pouvait désigner l’ellébore blanc (Veratrum album) ou l’ellébore noir (ελλέβορος μέλας, elleboros melas). Pendant longtemps l’ellébore noir fut identifié en Europe occidentale à une espèce d’ellébore originaire de la région alpine et nommée par Linné Helleborus niger, la rose de Noël. À la suite du voyage de Tournefort au Levant, il fut identifié comme Helleborus orientalis, une plante de la Grande Grèce. Maintenant, on le considère comme l’Helleborus cyclophyllus (Jacques André).

Jadis l’Helleborus niger était considérée comme une plante magique associée à la magie noire.

Selon la légende, lorsque le bétail paraissait empoisonné, il fallait lui percer l’oreille et y glisser un fragment de racine de rose de Noël et l’animal était rétabli en 24 heures.

Les roses de Noël se plantent de septembre à mai, hors des périodes de fortes gelées. Dans les régions froides ou humides en hiver, ou en terre lourde et argileuse, il vaut mieux attendre le printemps pour planter les roses de Noël car leurs racines charnues craignent les excès d’eau en hiver. Les hellébores demandent une situation semi-ombragée, et préfèrent une terre drainée, riche en humus, restant fraîche de préférence. Ils supportent le calcaire et les touffes bien installées résistent bien aux sécheresses estivales6. Ils n’aiment pas les terres trop acides.

Rose de Noël, carte maximum, Suisse, 1958.

Helleborus niger, la rose de Noël, ne fleurit à cette période qu’à l’intérieur, en pots maintenus à température ambiante. À l’extérieur elle fleurit en général en février – mars. Quelques sélections à plus grandes fleurs ont été obtenues. ‘Potter’s Wheel’ a des fleurs mesurant de 10 à 12,5 cm de diamètre. ‘Marion’ est une sélection à fleurs doubles.

La rose de Noël n’est pas facile à cultiver. Elle pousse lentement. Elle est sensible aux maladies cryptogamiques, qui provoquent des taches noires sur ses feuilles. Lorsque l’infection est sévère, elle peut aboutir à la mort de la plante.

Helleborus ‘Early Purple’, une sélection à floraison précoce de Helleborus orientalis subsp. abchasicus, est de culture plus facile en extérieur que la « vraie » rose de Noël. Lorsque le temps est clément, elle fleurit dès la mi-décembre, donc à la période de Noël.

Comme pour l’hellébore fétide, la présence d’hétérosides cardiotoniques n’est pas prouvée. En revanche cette plante contient des saponines et, surtout, elle est riche en ranunculine libérant, par hydrolyse, une lactone très irritante, la proto-anémonine. Cette espèce est plus riche en ranunculine que l’hellébore fétide, sa toxicité est donc plus grande (surtout le rhizome) ; mais là encore, les intoxications humaines sont  exceptionnelles et le plus souvent limitées à des picotements des  muqueuses buccales, des vomissements, des diarrhées…

Dès l’Antiquité, elle est utilisée contre la goutte, certaines paralysies, la démence ou la folie. En fait, ces propriétés ont été confondues avec l’Hellébore blanc, c’est-à-dire le Vératre blanc. La rose de Noël est très toxique par des glucosides comme l’helléborine et l’helléboréine.

Outre ces propriétés vermifuges et purgatives, ses feuilles étaient prescrites comme stimulant cardiaque aux personnes âgées. L’issue généralement fatale du traitement, fait qu’aujourd’hui il est considéré comme beaucoup trop toxique pour être utilisé. Les cardiotoniques présents dans la plante ont une action identique à celle de la digitale pourpre.

Toutes les parties de la plante sont toxiques. Il faut la manipuler avec des gants et la tenir éloignée des enfants et des animaux.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.