La framboise.

La framboise est un fruit rouge issu du framboisier (Rubus idaeus), un arbrisseau de la famille des rosacées. Selon qu’il s’agit de framboisiers sauvages ou cultivés, la framboise pèse de 4 à 10 g, mesure jusqu’à 2,5 cm et compte de 40 à 80 drupéoles.


Le terme est mentionné dès le XIIe siècle chez Benoît de Saint-Maure dans son Estoire des Ducs de Normandie.

Il s’agit d’un composé germanique d’origine vieux bas francique non attesté *brambasi « baie de ronce » Cf. vieux haut allemand brāmberi, allemand Brombeere « mûre » (le consonantisme en [r] s’explique par le rhotacisme du germanique).

Le mot s’analyse en *bram- « buisson d’épine », « roncier » (cf. anglais broom « genêt », bramble « roncier, (berry) mûre sauvage » ; néerlandais braam « mûre ») et -*basi « baie » (cf. gotique [weina]-basi, néerlandais bes, anglais berry).

Framboises, carte maximum, Hongrie, 1980.

Le passage de [b] à [f] à l’initiale est en partie lié à l’analogie avec le terme fraise, jadis fraie (bas latin fraga), qui s’est vu lui-même doté d’une finale -se à cause de l’influence réciproque du mot framboise.

Aucune autre langue romane ne connaît ce mot, excepté l’espagnol frambuesa et le portugais framboesa qui sont des emprunts au français. L’occitan possède un terme dérivé du latin fraga « fraise » et qui n’a donc pas de rapport direct avec le terme d’oïl, il s’agit du mot fragosta.

Ce fruit rouge-rose est issu de la transformation de la quarantaine de minuscules carpelles d’une seule et même fleur, qui se transforment en drupéoles semi-soudées. C’est à la fois un « faux syncarpe », car les carpelles sont attachés mais non fusionnés et une « polydrupe » car chaque drupéole, remplie d’une pulpe juteuse et contenant une graine, a la même structure qu’une drupe. La face externe du fruit est recouverte de poils microscopiques, ce qui donne à la framboise son aspect velouté.

 

 

 

 

 

 

Le framboisier forme naturellement une touffe dont les rameaux se renouvellent annuellement par émission de nouveaux rejets. La multiplication se fait par ces drageons racinés qui sont généralement plantés à l’automne.

Sur les variétés remontantes, une première petite fructification se fait dès la première année ; mais remontantes ou non remontantes, la grande fructification se fait sur les rameaux de l’année précédente, qui après fructification, se dessèchent et meurent.

 

De forme ovoïde ou conique, elle a une saveur sucrée accompagnée, selon les variétés, d’une pointe d’acidité. Fruit fragile et délicat, il est généralement présenté en barquettes pour le protéger des chocs et des manipulations.

Il existe plusieurs variétés :

  • Framboise pourpre.
  • Framboises jaunes.
  • Framboises noires (sans être des mûres)
  • Framboises pourpres (roses)
  • Framboises jaunes
  • Framboises orange
  • Framboises ambrées
  • Framboises blanches

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.