La baie d’Along (Vietnam).

La baie d’Ha Long, baie d’Halong ou baie d’Along (en vietnamien : Vịnh Hạ Long, litt. « descente du dragon ») est une vaste baie naturelle d’eau marine de plus de 43 000 hectares (1 500 km2, le plus grand karst marin du monde) située entre Hạ Long et le parc national de Cat Ba de l’île de Cat Ba, dans le golfe du Tonkin de la mer de Chine méridionale, de la province de Quảng Ninh au nord du Vietnam, à la frontière chinoise du Dongnan Qiuling, à 170 km à l’est de la capitale Hanoï. Ses 120 km de côte littorale, son panorama marin naturel préservé spectaculaire et exceptionnel de 1 969 îles

karstiques calcaires immergées, et la richesse biologique de son écosystème tropical lui valent d’être inscrite sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 17 décembre 1994 (avec une extension en 2000). Ce site du club des plus belles baies du monde, élu en 2011 une des sept nouvelles merveilles de la nature, est une des plus importantes destinations de tourisme au Vietnam et de tourisme du monde avec 2,5 millions de visiteurs annuels en 2015.


Hạ Long signifie « descente du dragon » indiquant « l’endroit où le dragon descend du ciel dans la mer » en vocabulaire sino-vietnamien.

Selon une légende locale du Tao, l’Empereur de jade (dieu des dieux des Mythologie chinoise et Mythologie vietnamienne) a envoyé une mère-dragon protectrice (et ses bébés) êtres merveilleux et bénéfiques au Vietnam, descendus du ciel pour aider les vietnamiens à se défendre contre leurs envahisseurs. Cette famille de dragons a craché des bijoux et des joyaux (des perles et du jade) dans la baie d’Along, qui se sont transformés brusquement et victorieusement par magie en îles et îlots devant les navires des envahisseurs. La mère dragon est descendue à Hạ Long, et ses bébés dans la Baie Tu Long Bay (« petits dragons s’amusant dans la mer », en vietnamien). Selon une autre version de cette légende, la baie aurait été créée par un dragon qui vivait dans la montagne près de la mer. Il a creusé et dessiné de profondes ornières dans le sol avec sa queue, entre la montagne et la mer ; elles furent submergées après qu’il eut plongé dans l’eau.

La baie comprend 1 969 îles karstiques calcaires et pitons rocheux immergées, avec de  nombreuses criques, plages, lacs intérieurs, cavernes, grottes (dont les plus célèbres sont la « grotte de la Surprise » et celle nommée par les Français « grotte des Merveilles »). L’ensemble compose le plus grand karst marin du monde.

989 des îles sont baptisées en rapport avec leurs formes, dont : l’îlot Voi (éléphant), l’îlot Ga Choi (coq de combat), l’îlot Khi (singe) et l’îlot Mai Nha (toit).

Les géologues expliquent la formation de ce relief karstique de l’Holocène de la façon suivante : au Paléozoïque (ou ère primaire, entre 541 et 252 millions d’années) le site était en haute mer. Une épaisse couche de sédiments s’est formée à cette époque. Les mouvements de la croûte terrestre l’ont ensuite fracturée et le retrait de la mer l’a exposée à l’action de l’érosion. La pluie et des rivières souterraines ont alors creusé de nombreuses grottes. L’effondrement de certaines grottes a complété la formation du paysage.

Le climat de la baie est un climat tropical de forêts décidues humides tropicales et subtropicales, avec deux saisons : été chaud et humide, et hiver sec et froid. La température moyenne est comprise entre 15 et 25 °C, et les précipitations annuelles varient entre 2 et 2,2 m. La marée diurne varie avec 3,5 à 4 m d’amplitude.

La baie d’Along est luxuriante de vie avec environ deux cents espèces de poissons, et 450 espèces de mollusques. Ses îles à la végétation de type jungle-forêt tropicale, abritent entre autres, de nombreuses variétés d’oiseaux et d’animaux sauvages tels que des singes, lézards, iguanes, faisans, et antilopes.

Les cavernes des îles sont habitées depuis la préhistoire, depuis environ 4000 ans avant notre ère (histoire du Viêt Nam).

La baie d’Along a été le théâtre de plusieurs batailles navales. Ce labyrinthe a permis à l’armée vietnamienne de stopper l’Empire chinois voisin par trois fois. En 1288, le général Trần Hưng Đạo stoppe l’invasion de l’Empire mongol en coulant leur flotte à la Bataille du Bach Dang (1288). Des pieux ayant servi à l’époque ont été retrouvés dans la « grotte des Bouts de Bois » de l’île des Merveilles, et sont depuis exposés au musée d’Haïphong.

À la fin du XVIIIe siècle, la baie servait de refuge de piraterie, que les autorités chinoises et vietnamiennes ne parvenaient pas à éradiquer. À partir de 1810, ils abandonnent le site et remontent les fleuves, chassés par la Royal Navy de l’Empire britannique.

Les Français ont cartographié la baie et ont baptisé certains îlots. Les importants gisements de houille à ciel ouvert ont été exploités par la Société française des charbonnages du Tonkin.

Pendant la guerre du Viêt Nam, de nombreux passages ont été minés par les États-Unis, ce qui représente encore une menace de nos jours. Pendant la guerre contre les Américains, la Chine a soutenu le gouvernement du Nord Viêt Nam en lui envoyant notamment des navires équipés de canons antiaériens. Basés à Hạ Long, ils sont utilisés par la marine populaire vietnamienne pour surveiller les côtes et parer à d’éventuelles incursions chinoises.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.