Josef Václav Sládek, écrivain, poète, journaliste et traducteur.

Josef Václav Sládek ( 27 octobre 1845 Zbiroh – 28 juin 1912 Zbiroh ) était un écrivain , poète , journaliste et traducteur tchèque . Il est l’un des fondateurs de la poésie tchèque pour enfants, écrivains patriotes et représentants du réalisme. Il a été nommé membre de l’ Académie tchèque de l’empereur François-Joseph I .


Il est né à Zbiroh dans la maison n° 28 en tant que premier des cinq enfants du maître maçon Petr Sládek et de sa femme Antonia, la fille du boulanger Josef Mizera de Zbiroh. Dans les années 1851-1856, le curé Pavel Šimandl se consacra à lui en tant qu’élève doué de l’école primaire de Zbirož, qui lui ouvrit sa bibliothèque, lui enseigna la littérature et le prépara à la poursuite d’études. En 1857, Sládek commença ses études au lycée piariste de la rue Panská dans la nouvelle ville de Prague, près de l’ église de la Sainte-Croix . Depuis 1953, l’ école secondaire industrielle de technologie de la communication est située ici . En raison de désaccords avec le professeur de la classe Eusebius Durdík et en raison de la langue d’enseignement  allemande, il a été transféré au lycée universitaire tchèque de Prague en 1862 . Voici ses camarades de classe, par ex.Jaromír Čelakovský , Svatopluk Čech , Emanuel Engel ou Václav Robert de Kounice . Il réussit l’examen de fin d’études ici en 1865.

Il poursuit ses études à la Faculté des lettres de l’Université Charles , où, en plus d’un cours de philosophie, il choisit la physique et les mathématiques. Cependant, les mathématiques étaient difficiles pour lui, alors au deuxième semestre, il a choisi l’histoire naturelle. Parce que ses parents voulaient qu’il soit prêtre, ils ont refusé de le soutenir dans ses études et se sont finalement séparés de lui. Après avoir rompu avec ses parents, il gagne sa vie. Plus tard, il a commencé à écrire des poèmes, à les publier et à travailler dans des maisons d’édition associées à Lumírovci.

Sladek, entier postal, Tchéquie.

En 1868, il partit pour les États-Unis, où il mena une vie aventureuse. Il a passé deux ans en Amérique (jusqu’en 1870), voyageant du Michigan à la Californie et travaillant dans de nombreux emplois, principalement comme ouvrier. Il s’intéressait au sort des Indiens et des Noirs avec qui il travaillait, mais aussi à la vie des Tchèques américains. Son séjour aux États – Unis l’ affecta à vie. Il se concentre principalement sur la littérature anglo-américaine.

Après son retour d’Amérique en 1872, il obtint le droit de la ville à Prague, vécut à Smíchov et enseigna l’anglais à l’ Académie tchécoslovaque des affaires de la rue Resslova (1872-1900), ainsi qu’à l’extérieur à l’ Université technique tchèque . Il a ensuite travaillé comme conférencier à l’Université de Prague . Il a écrit un manuel et un livre de lecture avec un glossaire pour son travail pédagogique.

Entre 1870 et 1898, il est rédacteur en chef de Národní listy . En 1873, il devient coéditeur de la revue Lumír , dans laquelle il travaille comme rédacteur en chef à partir de 1877 et bientôt comme rédacteur en chef, qu’il reste jusqu’à la fin de son mandat, c’est-à-dire jusqu’en (1898). Dans les années 1897-1898, il a vécu dans une maison de jardin au bord du parc du château à Vysoká u Příbramě .

Il a également publié ses poèmes, nouvelles et articles dans d’autres magazines, tels que Květy , Světozor ou Auschwitz .

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, la copie des images et des textes n'est pas autorisée !