Josef Rössler-Ořovský, athlète et organisateur sportif

Josef Rössler-Ořovský, baptisé Josef Ludvík ( 30 juin 1869, Prague – 17 janvier 1933, Prague ) était un athlète tchèque polyvalent et un organisateur sportif compétent .

Il est toujours l’une des plus grandes figures du sport tchèque. Il est crédité d’avoir introduit un certain nombre de sports sur les terres tchèques. Il a collaboré à la création de nombreux clubs sportifs et associations sportives. C’était avant tout un excellent rameur , mais il était aussi actif dans le patinage de vitesse , le hockey sur glace, le tennis, la voile, l’ athlétisme, le football et le canoë.

Il était également un excellent diplomate (il parlait plusieurs langues) et principalement grâce à ses efforts (avec Jiří Guth-Jarkovsky ) les athlètes tchèques ont participé aux Jeux olympiques d’été de 1912 à Stockholm en tant que pays indépendant.


À l’âge de 12 ans, en 1881, il fonde le Skating Club avec ses camarades de classe. Le 13 mars 1887, il organise l’une des toutes premières compétitions sportives. En tant qu’étudiant, cependant, il a été interdit de sport, il a donc créé le pseudonyme Ořovský.

Le 21 novembre 1887, il fonde un club de ski . C’était le premier club de ski en Europe en dehors de la Scandinavie.

En 1893, il fonda le I. Czech Lawn Tennis Club et le Czech Yacht Club.

Le 29 mars 1896, il dirigea le premier derby Sparte – Slavia , auquel il traduisit également les premières règles du football.

De 1896 à 1897, il a collaboré avec le Dr. Jiří Guth sur la possibilité de créer le Comité olympique tchèque (WWTP). Ils n’ont pas encore réussi, mais ils ont réussi à fonder l’Union tchèque d’athlétisme amateur (CAAU). Les autorités autrichiennes leur ont permis de le faire le 8 mai 1897. Son premier  président était le Dr Guth, le second Rössler-Ořovský. Deux ans plus tard, les deux messieurs ont réussi à convoquer des réunions par l’intermédiaire de la CAAU et à établir le Comité olympique tchèque . Cela n’a pas très bien fonctionné au début, alors ils l’ont rétabli en janvier 1900. La STEP a ensuite assuré une expédition tchèque indépendante à plusieurs Jeux Olympiques avant la création de la République tchécoslovaque.

La CAA crée ses branches et sections, qui deviennent progressivement indépendantes. Le 21 novembre 1903, l’ Association des Skieurs du Royaume de Bohême est fondée à son initiative . C’était la première association de ski au monde. En 1906, l’Association tchèque de tennis sur gazon a été créée, en 1908 l’Association tchèque de hockey, en 1910 l’Association centrale d’athlétisme intensif, en 1913 l’Association tchèque d’escrime. [2] En 1908, un autre organisme a été créé, le Conseil tchèque des sports. Pendant des années, il a été le pendant de la STEP, mais lorsque les deux candidats sont passés sous sa direction, les deux organismes ont progressivement fusionné.

A l’instar des scouts aquatiques qu’il a rencontrés à Stockholm , il fonde la première section tchèque de scouts aquatiques à Prague et pose ainsi les bases du scoutisme aquatique tchèque. De 1908 à 1912, il contribua à la promotion et à l’introduction des « canots » canadiens en Bohême et jeta ainsi les bases du développement du tourisme nautique. En 1913, il co-fonde l’Union des Canoéistes du Royaume de Bohême. En 1917, il a été élu maire de Junák – un scout tchèque, plus tard adjoint au maire de l’ Union des scouts et représentant le scoutisme tchèque à l’étranger ; Entre autres, au Comité International du Scoutisme, il a fait pression pour un report des dates du Jamboree Mondial afin qu’elles n’entrent pas en conflit avec les JO. En 1930, il a reçu la plus haute distinction scoute,Ordre du Loup d’Argent.

En octobre 1918, lors de la fondation de la république, il organisa et dirigea le Scout Post , qui assurait un service de messagerie entre les autorités étatiques émergentes. L’idée de l’établir est née dans sa tête avant la proclamation d’un État indépendant. Il s’en rend compte le 20 octobre 1918, lorsqu’il commande l’impression de timbres scouts à la société Kolmann à Vinohrady par l’intermédiaire de M. Knapp. Il était aussi un philatéliste passionné et un membre du plus ancien club philatélique tchèque, qui a été fondé en 1887 par le Club tchèque de Philatélistes .

Il meurt à l’âge de 63 ans et est enterré au cimetière de Vyšehrad à Prague.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.