José Saramago, écrivain et journaliste.

José de Sousa Saramago est un écrivain et journaliste portugais, né le 16 novembre 1922 à Azinhaga (Portugal) et mort le 18 juin 2010 à Lanzarote (îles Canaries, Espagne). Il est le seul Portugais décoré du grand-collier de l’ordre de Sant’Iago de l’Épée et reste à ce jour l’unique auteur lusophone à avoir reçu le prix Nobel de littérature, en 1998.

Son livre L’Aveuglement figure sur la liste des 100 meilleurs livres de tous les temps établie en 2002 par le Cercle Norvégien du Livre, et son livre Le Dieu manchot figure sur la liste des 50 œuvres essentielles de la littérature portugaise établie en 2016 par le prestigieux Diário de Notícias.


Fils de paysans pauvres du centre du Portugal, il est rapidement obligé d’abandonner ses études secondaires, commencées à Lisbonne, pour entrer dans une école professionnelle dont il sort avec un diplôme de serrurier. Parallèlement à sa formation, il se passionne pour la littérature et la langue française qu’il a longtemps pratiquée et admirée.

Il travaille pour plusieurs hôpitaux de la capitale et occupe ensuite des postes administratifs dans différentes entreprises. Il vit de divers métiers (dessinateur industriel, employé d’assurance, salarié d’une maison d’édition) avant de se lancer dans le journalisme.

En 1944, il épouse Ilda Reis dont il a une fille, Violante.

Après la chute du régime de Salazar, il est nommé à la tête du quotidien Diário de Notícias dont il est renvoyé un an plus tard, en 1975. Selon lui, ce licenciement est « la chance de sa vie » car il marque « le début de sa vie d’écrivain ».

Son premier roman, consacré à sa région natale, était paru en 1947 : Terre du péché (Terra do pecado). Cependant, à partir des années 1960, il lui faut attendre plus de 20 ans pour s’imposer dans le milieu littéraire, collaborant avec de nombreux journaux pour lesquels il écrit des chroniques et des poèmes. Un recueil de poèmes L’Année 1993 (O ano de 1993) paraît en 1975 et Relevé de terre (Levantado do Chão), son second roman, n’est publié que cinq ans plus tard. Ce dernier ouvrage se conçoit comme une saga familiale sur des travailleurs agricoles dans laquelle l’auteur commence à affirmer un style expérimental, caractérisé par une syntaxe sans ponctuation ni pause. En réalité, il ne s’autorise que des points et des virgules.

Saramago explique lui-même cette percée tardive en littérature par son manque d’assurance et ses incertitudes. Dès lors, sa production demeure ininterrompue et foisonnante jusqu’à sa mort. En 1982, Le Dieu manchot (Memorial do convento) lui apporte, à 60 ans, la renommée internationale ainsi que le Grand Prix du roman du Pen Club en 1984. À partir de ce troisième roman qui impressionne le cinéaste italien Federico Fellini, amateur d’images exubérantes, Saramago devient un écrivain à succès dont les livres se vendent dans le monde entier et sont traduits dans 25 langues.

En 1988, il se remarie avec la journaliste Pilar del Río. En 1991, il publie l’O Evangelho Segundo Jesus Cristo (L’Évangile selon Jésus-Christ), mais en 1992, le gouvernment portugais impose que cette œuvre soit retirée de la liste de sélection pour le prix littéraire européen Aristeion Prize, pour offense à la religion. En réponse à cette censure politique, Saramago et son épouse s’exilent dans l’île espagnole de Lanzarote, où il poursuit son œuvre littéraire.

En 1998, il obtient le prix Nobel de littérature, « pour avoir, grâce à ses paraboles soutenues par l’imagination, la compassion et l’ironie, rendu sans cesse à nouveau tangible une réalité fuyante dans une œuvre aux profondeurs insoupçonnées et au service de la sagesse. ».

Il est également détenteur du prix Camões et est docteur honoris causa des universités de Bordeaux III, et Lille III.

Atteint de leucémie, il meurt le 18 juin 2010 à Lanzarote.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.