Joost van den Vondel, écrivain, poète et dramatuge.

Joost van den Vondel est un écrivain, poète et dramaturge néerlandais né à Cologne le 17 novembre 1587, mort à Amsterdam le 5 février 1679.

Selon l’Encyclopædia Universalis, Joost van den Vondel et Rembrandt représentent « le moment baroque de l’« âge d’or » néerlandais, de ce XVIIe siècle qui (…) connut un épanouissement culturel sans précédent. »


Joost van den Vondel connut une grande renommée. Il eut beaucoup d’influence et est aujourd’hui considéré comme le créateur de la langue et du théâtre classique néerlandais. Tout comme on parle de la « langue de Molière », de « langue de Shakespeare » et de « langue de Goethe » pour évoquer respectivement le français, l’anglais et l’allemand, on parle généralement de la « langue de Vondel » pour désigner le néerlandais.

Né de parents mennonites et originaires d’Anvers, il se convertit en 1641 au catholicisme, ce qui a provoqué un choc pour les Hollandais, à majorité calviniste. Cette conversion est peut-être due à un mariage avec une catholique, Mayken de Wolff (qui mourut en 1635), à 23 ans, et avec qui il eut quatre enfants dont deux sont morts en bas âge. Vondel s’est d’ailleurs souvent battu pour la liberté de culte. Il a en effet écrit de nombreux écrits satiriques dénonçant le calvinisme et Johan van Oldenbarnevelt, grand pensionnaire de 1589 à 1619 des États de Hollande.

Joost van den Vondel est mort très vieux, à 91 ans. Il a d’ailleurs écrit la plupart de ses plus célèbres pièces à plus de 65 ans, comme Lucifer et Adam en exil (Adam in Ballingschap).

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.