Jiří Trnka, cinéaste d’animation.

Jiří Trnka est un cinéaste d’animation tchèque, né à Pilsen (Autriche-Hongrie, aujourd’hui République tchèque) le 24 février 1912, et mort à Prague (République tchèque) le 30 décembre 1969 (à 57 ans).

Jiří Trnka, connu surtout pour ses films d’animation en volume (marionnettes), fut également peintre, illustrateur, sculpteur, créateur de décors et de costumes pour le cinéma comme pour le théâtre.


Établis à Pilsen, en Bohême occidentale, les Trnka appartiennent à la classe moyenne. Même si le père est ferblantier et la mère couturière, la famille reste très attachée à ses origines paysannes, valorisant notamment le travail du bois. Enfant, le jeune Jiří se plaît à sculpter des marionnettes et monte de petits spectacles pour ses camarades.

Il intègre d’abord une école professionnelle, où il bénéficie de la sympathie et du soutien de son professeur Josef Skupa, qui deviendra lui-même une personnalité de premier plan dans le monde des marionnettistes tchèques. Celui-ci le guide, lui confie quelques responsabilités et parvient à  convaincre sa famille — d’abord réticente à la perspective d’une carrière artistique — de le laisser s’inscrire dans une école d’arts appliqués (aujourd’hui l’Académie d’architecture, d’art et de design de Prague), une école de renom qu’il fréquente de 1929 à 1935.

Le jeune garçon doit aussi subvenir à ses besoins, et c’est ainsi qu’il travaille en parallèle dans l’atelier de gravure d’un autre de ses professeurs, Jaroslav Benda.

Ayant ainsi acquis de bonnes bases d’une part au cours de ses études d’art et d’autre part chez le graveur, Jiří Trnka se lance très tôt dans l’illustration de livres, tchèques ou étrangers, y compris parfois de ses propres œuvres.

Dans ce domaine, son premier employeur est la grande maison d’édition pragoise Melantrich, qui lui confie dessins humoristiques, illustrations, mais également articles à caractère politique.

Il se consacre à l’illustration tout au long de sa vie et collabore ainsi à près de 130 ouvrages au total.

La littérature enfantine est largement représentée et le Prix Hans Christian Andersen lui est décerné en 1968, non seulement pour son illustration des célèbres Contes, mais pour l’ensemble de son œuvre.

On doit aussi à Trnka l’illustration des Mille et une nuits, des contes des frères Grimm, de ceux de Charles Perrault, des fables de La Fontaine, de pièces de Shakespeare (Roméo et Juliette, Falstaff), de Broučci de Jan Karafiát ou encore d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Plusieurs de ces travaux constituent d’ailleurs le point de départ d’une aventure cinématographique, comme Bajaja ou Le Songe d’une nuit d’été.

Nombre de ses livres restent des classiques et beaucoup d’enfants ont connu les multiples aventures de l’ours Micha, imaginées par Josef Menzel et illustrées par Jiří Trnka.

Sans jamais perdre de vue son intérêt spécifique pour les marionnettes, il a également l’occasion d’exprimer son talent au théâtre, lorsqu’on lui confie le poste de chef décorateur au Théâtre national de Prague. Dans la grande tradition nationale il y crée ainsi maints décors et costumes, et son nom reste attaché à la mise en scène de pièces de Plaute, Carlo Goldoni, Jan Hus, Shakespeare, Lope de Vega ou Franz Grillparzer.

Il fut aussi décorateur au cinéma, comme en 1954 dans Jan Hus d’Otakar Vávra.

L’œuvre picturale de Jiří Trnka est parfois méconnue à l’étranger. L’artiste a pourtant produit des dizaines d’huile et d’aquarelles, puisant son  inspiration aux sources les plus diverses.

Trnka, entier postal, Tchéquie.

On lui doit notamment une série de portraits. Comme fasciné par sa propre image (il était porteur d’une cicatrice au visage), il réalise aussi son autoportrait à intervalles réguliers, par exemple en 1933, 1935, 1944, 1945, 1955 ou 1966. Plusieurs de ces œuvres sont exposées à la Galerie nationale à Prague.

L’univers des contes et légendes est également représenté, souvent proche de son travail pour l’illustration enfantine ou le cinéma d’animation.

Une série de paysages d’hiver font parfois songer à Pieter Bruegel l’Ancien, tel ce remarquable Béthléem de 1942 : la tradition tchèque est également au rendez-vous et l’on peut y percevoir une lueur d’espoir au milieu des années sombres alors traversées par le pays.

Notons aussi de nombreux bouquets, des danseuses de ballet, des variations sur le thème de la Commedia dell’arte, ainsi que quelques compositions apparentées au surréalisme.

Comme on l’a vu, Jiří Trnka est passionné par les marionnettes depuis son plus jeune âge. Il est vrai qu’il s’agit là d’une tradition nationale. Après avoir fait ses débuts auprès de Josef Skupa, il monte bientôt sa propre troupe  (1936).

Au lendemain de la guerre, il fonde avec Eduard Hofman et Jií  Brdeka un véritable studio d’animation appelé Bratři v triku (ce qui signifie « les trois frères dans un seul pull-over »).

Il réalise d’abord quelques courts métrages sur cellulose, puis se fait connaître avec un premier film de marionnettes, L’Année tchèque (1947), qui met brillamment en scène les légendes et coutumes de son pays et attire l’attention de la critique internationale sur le cinéma d’animation tchèque.

Il poursuit avec deux autres longs métrages très appréciés, Prince Bayaya (1950) et Les Vieilles Légendes tchèques (1952), avant de porter à l’écran une grande figure nationale dans Le Brave Soldat Chvéïk (1955).

Mais il se tourne également vers les chefs-d’œuvre de la littérature mondiale et réalise successivement Le Roman de la contrebasse, d’après Tchekhov, L’Archange Gabriel et Madame l’Oye d’après Boccace ou encore Le Songe d’une nuit d’été d’après Shakespeare.

Les bouleversements de la société au cours des années 1960 et l’accélération du progrès technique constituent pour lui de nouvelles sources d’inspiration, avec par exemple La Grand-mère cybernétique (1962), et surtout son dernier film, La Main (1965), que l’on peut voir aujourd’hui comme une sorte de testament, puisqu’il mourra d’une affection cardiaque en 1969, à peine âgé de 57 ans.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.