Jeanne Hachette.

Jeanne Laisné, dite Jeanne Fourquet au XVIe siècle et plus connue sous le surnom de Jeanne Hachette à compter du XVIIe siècle, née à Beauvais hypothétiquement vers 1454 et décédée à une date inconnue, est une figure emblématique de la résistance beauvaisienne face à Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Plus précisément, elle aurait repoussé une attaque bourguignonne sur la ville de Beauvais avec une hachette, d’où le rang d’héroïne française auquel elle est souvent élevée.


Elle serait née dans l’actuelle rue Jeanne-Hachette. Fille de Mathieu Laisné, un bourgeois, et, d’après certains auteurs, ancien officier supérieur des gardes du palais de Louis XI tué à la bataille de Montlhéry. Selon une autre version, la tradition beauvaisine, elle aurait conservé le nom de sa mère.

En 1472, Charles le Téméraire envahit le Nord du royaume de France, aidé par Jean II d’Alençon. Il dispose de plus de moyens financiers, de plus de soldats et d’une meilleure artillerie que Louis XI, mais ses troupes, harcelées par l’armée royale, s’épuisent en assaillant de petites places fortes. En effet, comme le duc de Bretagne François II tente simultanément d’attaquer le royaume de France, Louis XI et la moitié de l’armée royale doivent lutter contre les Bretons, sans que ces derniers ne passent la  frontière du duché d’Anjou.

Le 27 juin 1472, le duc de Bourgogne met le siège devant Beauvais. La ville était sans garnison, mais les habitants montèrent aux remparts pour défendre leur cité. Hommes et femmes combattirent de concert.

Jeanne Laisné, jeune habitante de la ville, saisit une hache pour repousser un Bourguignon qui sautait de son échelle d’assaut du 9 juillet. Enhardies, les femmes de la ville portèrent poudre et armes aux combattants. Il est assez possible qu’elles-mêmes combattissent sur les remparts, tout comme Jeanne Laisné. Ainsi les 80 000 assaillants furent-ils repoussés le 22 juillet, et l’avancée de Charles le Téméraire fut stoppée net.

L’armée royale avait déjà réussi à couper les lignes de ravitaillements des Bourguignons et les renforts étaient très bien organisés par ordonnance du roi. Cependant, ce siège fit remarquer et prouva que les bourgeois,  notamment les femmes dont Jeanne Laisné11, étaient effectivement capables de défendre une ville royale avec leur courage, car la ville de Beauvais avait dû se défendre seule pendant longtemps.

Le roi de France Louis XI institua en son honneur la procession de l’Assaut.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.