Jakov Gotovac, compositeur et chef d’orchestre.

Jakov Gotovac (11 octobre 1895 – 16 octobre 1982) est un compositeur et chef d’orchestre croate. Son Opéra-comique, « Ero s onoga svijeta » (Ero le Joker), bien connu de la Croatie, a été monté pour la première fois à Zagreb en 1935.


akov Gotovac est né à Split, alors en Autriche-Hongrie. Initialement autodidacte, il a peu ou pas d’éducation musicale mais, toujours à Split, il a la chance d’être encouragé et soutenu par Josip Hatze, Cyril Metoděj Hrazdira et Antun Dobronić, qui lui ont inculqué une orientation  nationaliste de la musique. À la demande de ses parents après le lycée il commence ses études de droit à Zagreb, mais commence à écrire de la musique. Sa première œuvre est publiée en 1916 : deux scherzos pour chœur mixte sur des textes folkloriques. Il interrompt ses études de droit pour étudier, en 1920 à Vienne, dans la classe de Joseph Marx à l’Académie de musique.

De retour chez lui en 1922, il travaille brièvement avec la Philharmonia Society Kolo de Masaryk, fondée à Šibenik par Vice Iljadica en 1899. En 1923, il déménage à Zagreb, où il continue à travailler à la fois comme chef d’orchestre et compositeur jusqu’à sa mort. Entre 1923 et 1958, il occupe le poste de chef d’opéra au Théâtre national croate (Hrvatsko Narodno kazalište) et dirige une société universitaire musicale, Mladost-Balkans, et le chœur Vladimir Nazor.

Son œuvre la mieux connue est sans doute « Ero s onoga svijeta » Ero de l’autre monde, sur un livret de Milan Begović, produit sur tous les continents sauf l’Australie, et traduit en neuf langues. Il a été joué dans plus de 80 salles d’Europe. Jakov Gotovac a également écrit de nombreux autres ouvrages pour orchestre, ainsi que la musique vocale, des pièces pour piano. Citons aussi Koleda (1925) et Simfonijsko kolo (1926) une œuvre pour orchestre populaire dans laquelle des rythmes grouillant, convergent vers un puissant point culminant.

Dans ses œuvres, Gotovac représente la fin nationalisme romantique, avec le folklore croate comme source d’idées et d’inspiration. Musicalement il préfère les textures homophones et les structures harmoniques assez simples, en harmonie avec le style folklorique qu’il admirait.

Gotovac est mort à l’âge de 87 ans, à Zagreb.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :