Jakob Roggeveen, explorateur.

Jakob Roggeveen, né le 1er février 1659 à Middelbourg et décédé le 31  janvier 1729 dans la même ville, était un explorateur néerlandais qui a été envoyé trouver la Terra Australis, mais a découvert l’île de Pâques en 1722.


Son père, Arent Roggeveen, était un mathématicien également fin connaisseur en astronomie, en géographie et en navigation. Ce dernier a étudié la mythique Terra Australis, et a finalement obtenu un brevet pour une expédition exploratoire. Toutefois c’est son fils qui, à l’âge de 62 ans, a par la suite équipé trois bateaux et est parti.

Auparavant, il eut une vie bien remplie. Il devint notaire de Middelbourg (où il est né) le 30 mars 1683. Le 12 août 1690, il obtint un doctorat en droit à l’université de Harderwijk, et travailla entre 1707 et 1714 en tant que Raadsheer van Justitie (“seigneur du Conseil de la justice”) à Batavia (aujourd’hui Jakarta). En 1715, il revint à Middelbourg.

Il fut impliqué dans des polémiques religieuses en soutenant le pasteur libéral Pontiaan van Hattem (nl), en publiant le feuillet De val van ‘s werelds afgod (La chute de l’idole du monde). La première partie parut en 1718 à Middelbourg, et fut plus tard confisquée par le conseil municipal et brûlée. Roggeveen fuit Middelbourg et, plus tard, Flessingue. Il s’établit à  Arnemuiden, et édita la deuxième et la troisième partie de ses écrits, soulevant encore une polémique.

Le 1er août 1721, il entama son expédition de Texel à la recherche de la Terra Australis, au service de la Compagnie néerlandaise des Indes occidentales. Il partit avec trois bateaux : l’Arend, le Thienhoven, et le Afrikaansche Galey (l’un étant sous le commandement du navigateur allemand Carl Friedrich Behrens).

Roggeveen navigua d’abord vers le bas des îles Malouines (qu’il renomme Belgia australis), traversa le détroit de Le Maire et continua vers le sud puis atteignit l’océan Pacifique. Il s’arrêta d’abord près de Valdivia puis visita l’archipel Juan Fernández, où il resta du 24 février au 17 mars. Le 6 avril 1722 (le dimanche de Pâques) il découvrit l’île de Pâques (Rapa Nui), et rapporta avoir vu 2 000 à 3 000 habitants[réf. nécessaire]1. Il navigua alors jusqu’à Batavia en passant par l’archipel des Tuamotu, les îles de la Société et certaines îles qu’il découvrit dont les Samoa et Makatea. Il y fut toutefois arrêté pour avoir violé le monopole de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, mais la compagnie sera, plus tard, contrainte de le libérer, de lui donner une compensation pour les ennuis causés et d’indemniser son équipage. En 1723, Roggeveen rentra aux Pays-Bas.

Après son retour, Roggeveen publia la quatrième partie de De val van ‘s werelds afgod. Les différentes éditions publiées furent condamnées et subirent le même sort que la toute première partie.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.