Ivana Brlić-Mažuranić, écrivaine pour enfants.

Ivana Brlić-Mažuranić (18 avril 1874 – 21 septembre 1938) est une auteur croate de contes et d’histoires pour enfants.

En Croatie et à travers le monde, elle est reconnue comme l’une des importantes écrivaines pour enfants.


Ivana naît le 18 avril 1874 à Ogulin, en Croatie dans la célèbre famille Mažuranić. Son père, Vladimir Mažuranić est Écrivain, avocat et historien, auteur, entre autres, en 1882 de Prinosi za hrvatski pravno-povjestni  rječnik (Un dictionnaire croate sur l’histoire et la loi). Son grand-père ést le célèbre homme politique et poète Ivan Mažuranić et sa grand-mère, Aleksandra Mažuranić, est la sœur de l’auteur et personnage clé du mouvement national croate de la Renaissance, Dimitrije Demetar.

Ivana suit sa famille à Karlovac, puis à Jastrebarsko avant de finalement s’installer à Zagreb, la capitale.

Après son mariage avec l’homme politique et avocat Vatroslav Brlić en 1892, elle déménage à Brod na Savi (aujourd’hui Slavonski Brod) où elle vivra la plus grande partie de sa vie. Elle se consacre principalement à sa famille et à l’éducation. Mère de six enfants, elle s’intéresse à la psyché des plus petits et le réutilise dans ses ouvrages. Ses premiers livres sont initialement écrits en français.

Ivana commence par écrire un journal intime, de la poésie et des essais mais la plupart de ces créations ne sont pas publiées avant le début du xxe siècle. Ses premiers articles, connus sous le nom School and Holidays commencent à être publiés dans les journaux après 1903.

C’est en 1913 qu’est publié son premier livre, The Marvellous Adventures and Misadventures of Hlapić the Apprentice (titre original croate : Čudnovate zgode i nezgode šegrta Hlapića).

Les critiques considèrent son livre Tales of Long Ago (Priče iz davnine), publié en 1916, comme le plus important de sa carrière.

Ivana est nommée pour le prix Nobel de littérature en 1931 et en 1938. Elle est, en 1937, la première femme à entrer à l’Académie yougoslave des sciences et des arts.

Elle se suicide le 21 septembre 1938 à Zagreb après une dépression.

Souvent considérée l’Andersen croate (pour sa virtuosité de narratrice pour enfants) et la Tolkien croate (pour pénétrer dans le monde fantastique de la mythologie), Ivana Brlić-Mažuranić côtoie les plus grands de la littérature jeunesse avec son originalité et sa fraîcheur.

Ses œuvres ont été traduites dans toutes les principales langues du monde.

Source : Wikipédia.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page
%d blogueurs aiment cette page :