Histoire de France

Étienne-François de Choiseul-Beaupré-Stainville, homme d’état.

Fils du chambellan du duc de Lorraine, le futur duc de Choiseul, Etienne-François, né le 28 juin 1719, porte d’abord le nom de comte de Stainville. Il suit la carrière des armes et à vingt-neuf ans, il est fait maréchal de camp. Brillant officier, encore que peu gracieux et affublé d’une chevelure rousse, le jeune comte plaît par la vivacité de son esprit, son optimisme, ses allures de grand seigneur et son amour du faste. Il connaît les faveurs de la cour et peut compter sur l’appui de Mme de Pompadour.

De 1753 à 1758, le jeune homme se fait remarquer comme un excellent ambassadeur à Rome et à Vienne. À titre de reconnaissance, sa terre de Stainville est érigée en duché et il prend alors le titre de duc de Choiseul. En 1758, en pleine guerre de Sept Ans, il se fait donner les secrétariats à la Guerre et à la Marine et va se trouver Premier ministre de fait jusqu’en 1770. En politique

extérieure, son influence est considérable. S’il doit endosser le désastreux traité de Paris, en 1763, qui consacre la ruine de l’empire colonial français, il travaille avec énergie au redressement de l’armée et jette les bases d’une puissante marine. Il obtient le rattachement définitif de la Lorraine en 1766 et négocie l’achat de la Corse en 1768.

(suite…)

Continuer la lectureÉtienne-François de Choiseul-Beaupré-Stainville, homme d’état.

Général Philippe Leclerc de Hauteclocque, Maréchal de France.

Philippe Leclerc de Hauteclocque, né Philippe François Marie de Hauteclocque le 22 novembre 1902 au château de Belloy, dans la commune de Belloy-Saint-Léonard (Somme), est un militaire français. Il est mort le 28 novembre 1947, dans un accident d’avion près de Colomb-Béchar (territoire d’Ain Sefra, Algérie française), lors d’une mission d’inspection militaire. Il est inhumé dans un tombeau de la Crypte des Invalides.

Officier exceptionnel, anticonformiste et brillant, il se révèle un stratège et un organisateur hors pair. Il est un des principaux chefs militaires de la France libre durant la Seconde Guerre mondiale, ses fonctions au sein des Forces françaises libres l’amenant notamment à commander la 2e division blindée. Il est l’une des figures majeures de la libération de la France lors de la Seconde Guerre mondiale.

(suite…)

Continuer la lectureGénéral Philippe Leclerc de Hauteclocque, Maréchal de France.

Louis Jean joseph Blanc, député français.

Louis Jean Joseph Blanc (né à Madrid le 29 octobre 1811 – mort à Cannes le 6 décembre 1882) est un journaliste et historien français, qui fut membre du gouvernement provisoire de 1848 et député sous la Troisième République.

Promoteur de l’aphorisme communiste De chacun selon ses facultés à chacun selon ses besoins : « L’égalité n’est donc que la proportionnalité, et elle n’existera d’une manière véritable que lorsque chacun […] produira selon ses facultés et consommera selon ses besoins. » (Organisation du travail, 1839) repris par Étienne Cabet (Voyage en Icarie, 1840) puis plus tard par les communistes libertaires. Socialiste et républicain, il participe à la campagne des Banquets en faveur du suffrage universel et se distingue, après la Révolution de 1848, en proposant la création des Ateliers sociaux afin de rendre effectif le droit au travail. Il est finalement contraint de s’exiler à Londres après les Journées de Juin car tenu pour responsable de l’émeute du 15 mai. Il y demeura jusqu’à la fin de la guerre franco-prussienne de 1870, entrant de nouveau à l’Assemblée nationale en 1871, où il siège une dizaine d’années à l’extrême gauche.

(suite…)

Continuer la lectureLouis Jean joseph Blanc, député français.