Histoire de France

Jacques Bingen, héros de la résistance.

Issu d’une famille juive d’origine italienne, Jacques Bingen (1908-1944), après des études à l’École des Mines et à l’École des Sciences politiques de Paris, préside en 1929 la section française à l’Exposition universelle de Barcelone, puis fait son service dans l’artillerie comme élève officier de réserve en 1930-1931. Beau-frère d’André Citroën, il devient, après la mort de ce dernier en 1935, directeur de la Société anonyme de gérance et d’armement, tout en occupant les fonctions de secrétaire du Comité central des armateurs.

Mobilisé en 1939 comme officier de liaison auprès de la 51e division écossaise, il est blessé en juin 1940 à Saint-Valéry-en-Caux, mais échappe à l’ennemi et après bien des péripéties, parvient à rallier Casablanca par bateau. Le 2 juillet il est à Gibraltar et le 18, à Liverpool. Il se présente au général de Gaulle le 23 juillet 1940 et sa compétence pour les affaires maritimes le conduit tout naturellement à être choisi pour diriger les services de la Marine marchande de la France libre à Londres, créés officiellement le 12 août 1940.

(suite…)

Continuer la lectureJacques Bingen, héros de la résistance.

Simone Michel-Lévy, héros de la résistance.

Simone Michel-Lévy est une résistante française, née le 19 janvier 1906 à Chaussin dans le Jura et pendue le 13 avril 1945 au camp de Flossenbürg en Bavière. Elle est l’une des six femmes nommées compagnons de la Libération par le général de Gaulle. Ses pseudonymes étaient nombreux : Emma, Françoise, Madame Royale, Mademoiselle Flaubert, Madame Bertrand.

Entrée dans l’administration des PTT en 1924, reçue au concours des rédacteurs en 1941, Simone Michel-Lévy est nommée à la Direction régionale des téléphones à Paris, où elle s’occupe de la commutation des communications téléphoniques. Il s’agit d’un lieu stratégique, dont elle fait avec Ernest Pruvost et Maurice Horvais une agence clandestine d’information (réseau Action PTT), en particulier vers la Normandie, où ses activités permettent l’implantation d’un réseau de radios utilisé lors du débarquement. Elle organise également un système d’acheminement du courrier vers l’Angleterre, détourne du matériel télégraphique et téléphonique pour les organisations résistantes, et sabote des départs pour le STO.

(suite…)

Continuer la lectureSimone Michel-Lévy, héros de la résistance.

Godefroy Scamaroni (dit Fred), haut fonctionnaire et héros de la résistance.

Godefroy Scamaroni, dit Fred Scamaroni, né à Ajaccio le 24 octobre 1914 et mort dans la citadelle de cette même ville le 19 mars 1943, est un haut fonctionnaire français, membre de la France libre dès 1940, héros et martyr de la Résistance. Arrêté par la police politique italienne (OVRA) à Ajaccio alors qu’il dirige le réseau Action R2 Corse, il se suicide dans sa cellule de la citadelle d’Ajaccio pour ne rien révéler à ses tortionnaires italiens.

Bien que pouvant être dispensé d’enrôlement, il tient à prendre part au combat lors de la déclaration de guerre. Pendant la drôle de guerre, il rejoint le 119e régiment d’infanterie de Cherbourg, qui combat dans la forêt de la Wardt, à l’Est, avant d’être envoyé dans le Nord. Par refus de l’inaction, il rejoint l’aviation. Affecté à Tours, il passe le brevet d’observateur. Lieutenant de réserve dans l’armée de l’Air, il est grièvement blessé dans un combat aérien le 19 mai 1940, ce qui lui vaut la croix de guerre et un deuxième galon. À peine rétabli, il rejoint sa base aérienne repliée à Carpiquet, puis en Auvergne et à Pau.

(suite…)

Continuer la lectureGodefroy Scamaroni (dit Fred), haut fonctionnaire et héros de la résistance.