François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois, ministre et surintendant des Postes.

François Michel Le Tellier, marquis de Louvois (18 janvier 1641 à Paris – 16 juillet 1691 à Versailles), est un homme d’État français et l’un des principaux ministres de Louis XIV.

François-Michel Le Tellier voit le jour dans une famille proche du pouvoir, alors que la France connaît une crise profonde, notamment avec les événements de la Fronde. Il est le fils du chancelier Michel Le Tellier, marquis de Barbezieux, et d’Élisabeth Turpin, fille de Jean Turpin, seigneur de Vauvredon, conseiller d’État.

 

 

Continuer la lecture de « François-Michel Le Tellier, marquis de Louvois, ministre et surintendant des Postes. »

Charles VII, roi de France

Charles VII, dit « le Victorieux » ou « le Bien Servi », né à l’hôtel Saint-Pol à Paris le 22 février 1403 et mort au château de Mehun-sur-Yèvre, résidence royale située à Mehun-sur-Yèvre, entre Bourges et Vierzon, le 22 juillet 1461, est roi de France de 1422 à 1461. Il est le cinquième roi de la branche dite de Valois de la dynastie capétienne.

Charles VII est le fils de Charles VI et d’Isabeau de Bavière. Roi indissociable de l’épopée de Jeanne d’Arc, il réussit au cours d’un long règne de près de quarante ans, à renverser une situation compromise.

En 1418, le dauphin Charles échappe à la capture lors de la prise du pouvoir par les Bourguignons à Paris. Il se réfugie à Bourges où il se proclame lui-même régent du royaume de France, eu égard à l’indisponibilité de son père atteint de folie, resté à Paris et tombé au pouvoir de Jean sans Peur, duc de Bourgogne. Le dauphin est probablement l’instigateur de l’assassinat de ce dernier sur le pont de Montereau le 10 septembre 1419.

Continuer la lecture de « Charles VII, roi de France »

Jeanne d’Arc, première héroïne française

En 1420, la France n’existe plus, le roi fou Charles VI et sa femme Isabeau de Bavière ont déshérité leur fils Charles au profit du roi d’Angleterre. Après l’assassinat de son père, Jean Sans Peur, le duc de Bourgogne Philippe III le Bon s’est allié à Henri V. En 1424, les Anglais envahirent le domaine de Charles et mirent le siège devant Orléans, ville-clef pour le passage de la Loire. Une fois la ville tombée, ils pouvaient facilement conquérir le reste du pays. Mais Orléans ne tomba pas, grâce à une paysanne ignorante de dix-huit ans : Jeanne d’Arc.


En 1422, le roi Charles VI meurt, c’est une chance que le redoutable Henri V soit mort quelques mois auparavant. Son fils Henri VI est trop jeune pour régner, mais il est l’héritier légitime du royaume, ses oncles assurent la régence. Le jeune roi est reconnu par l’Église, l’Université et le peuple de Paris. Les Anglais jouissent également d’une précieuse alliance avec le duc de Bourgogne, Philippe le Bon. En face, Charles VII règne sur le centre et au sud (pays d’oc). On le surnomme par dérision « le petit roi de Bourges ». Il n’a ni argent ni soutiens, si ce n’est celui de sa protectrice Yolande d’Aragon, des Armagnacs et de quelques mercenaires. Le roi est au bord du renoncement lorsqu’il rencontre Jeanne d’Arc.

Continuer la lecture de « Jeanne d’Arc, première héroïne française »

Désolé, mais la copie des textes et des images n'est pas autorisée.

Retour vers le haut de page