Henri-Edmond Cross, peintre et lithographe.

Henri-Edmond Cross, pseudonyme d’Henri Edmond Joseph Delacroix, est un peintre et lithographe français, né à Douai le 20 mai 1856 et mort à Saint-Clair au Lavandou le 16 mai 1910.

Il est représentatif de la peinture pointilliste et est un proche du mouvement libertaire.


Henri Edmond Joseph Delacroix naît au 15, rue Jean Bellegambe à Douai, où sa famille tient une quincaillerie. Le cousin de son père lui découvre du talent dès son enfance et devient son mentor. Il fait son apprentissage à Lille auprès de Carolus-Duran et d’Alphonse Colas. Il débute au Salon de 1881 en traduisant son patronyme « Delacroix » en anglais « Cross », pour se distinguer d’Eugène Delacroix, sur une idée de son ami le peintre François Bonvin.

D’abord naturaliste, Henri-Edmond Cross se lie d’amitié avec les peintres néo-impressionnistes, dont il partage les convictions anarchistes.

À partir de 1896, il collabore aux Temps nouveaux de Jean Grave en lui offrant dessins et lithographies (le premier dessin, L’Errant, n’était pas signé), ainsi que des aquarelles pour les tombolas de soutien au journal et à ses publications.

Il illustre d’une lithographie le roman de John-Antoine Nau, La Gennia, roman spirite hétérodoxe. Suivent deux lithographies en couleurs, l’une paraît chez Ambroise Vollard (La Promenade, 1897), puis dans la revue Pan (Les Champs-Élysées, 1898).

Il est particulièrement lié à Charles Angrand, Maximilien Luce (qui fit son portrait) et Théo van Rysselberghe.

Il n’adopte le divisionnisme qu’en 1891 avec son ami Paul Signac, peu avant la mort de Georges Seurat.

Il peint la Provence à partir de 1900. Son œuvre a influencé Henri Matisse et les peintres fauves.

Voir aussi cette vidéo :

Sources : Wikipédia, YouTube.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.